Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Don't provoke the snowstorm ft. L / Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Frost
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org/t361-i-m-not-jack
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Don't provoke the snowstorm ft. L / Terminé   Jeu 17 Aoû - 19:00

L’hôtel est un endroit plus que calme, un peu comme dans ces vieux films où les clients et quelques membres du personnel se retrouvent pris au piège dans une boucle temporelle infinie appelée la mort et où règne éclairs et odeur de terre mouillée. Le vent frais qui souffle et la brume qui entoure les lieux contribuent à rendre le tout plus surnaturel que jamais. Pourtant, entre la vie et la mort, la seule chose dont se souvienne Frost c’est qu’il ne se sent pas différent. Si l’on ne lui avait pas dit être mort, il ne l’aurait simplement pas cru. La souffrance, la faim, tout ça n’est pas de l’histoire ancienne et la paix n’est que foutaise dans un monde où la vie est éternelle et où l’humanité demeure la même, quoi que profondément plus sereine sans la moindre contrainte de travail.

Mais aujourd’hui, c’est différent. La fraicheur ambiante et la fin de l’été rendent l’endroit bien trop accueillant, un décor qui ne sied guère au fantôme et qui ne convient que très peu à son humeur. S’il n’est ni un esprit frappeur, ni une âme en peine, il y a des comportements qu’il tolère mal et en montant sur le toit, il l’avait vu, lui, celui qui s’en prenait aux autres. Frost était lui-même sceptique quant à l’innocence des âmes parmi lesquelles il se trouvait, encore plus lorsqu’il fallait prendre des gants pour annoncer quelques vérités, mais il faisait cette effort de ne pas provoquer les désillusions et les malaises, se sachant beaucoup trop indiscret pour cela. L, lui, défoulait, on ne sait quelle peine sur ceux, plus perdus et plus incrédules. Etait-ce nécessaire ? Chacun pouvait mener sa vie comme il l’entendait, l’imposer aux autres était intolérable.

Ses mains serrées en poing, il approcha du jeune homme à pas de loup, frissonna d’horreur en se remémorant cette scène d’un Azur complètement perturbé par les ignominies prononcées. Ce garçon, certes étrange, ne méritait pas l’amertume d’un cœur aussi noir que celui de L. Il ne le juge pas, il ne sait rien de lui, comme tout le monde en ces lieux. Est-ce une raison pour en profiter ? Que cherche-t-il ? Pour l’instant, le givré n’en avait cure et se contentait de maîtriser sa rancœur palpable, ses mâchoires contractées à en défigurer ses joues par la trace de muscles plus que tendus.

C’est d’une voix claire, calme mais ferme qu’il prononça la première sentence. « Bonsoir, il semblerait que tu ais encore fait des tiennes et si la raison m’importe peu, ça commence à bien faire, nous sommes tous dans le même bateau, ce pour l’éternité, tu vas devoir faire avec » car à chaque fois que cela se produirait, les orbes noires et glaciales du fantôme se fixeraient sur lui pour le lui faire payer. Si ce n’est qu’un gentillet avertissement de sa part, la suite, elle, ne dépendait que de lui.
Revenir en haut Aller en bas
L
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Don't provoke the snowstorm ft. L / Terminé   Ven 18 Aoû - 2:23
Don't provoke the snowstorm
feat. Frost
Je commençais à m’ennuyer. Je n’avais quitté ma chambre une seule fois depuis mon réveil, pour dire vrai je n’avais pas envie de voir du monde, croiser des regards familiers mais surtout, éviter un maximum Dark et Passion. Je me sentais extrêmement mal en y repensant, je n’avais jamais voulu de tout cela mais à chaque fois que je la voyais, je cédais facilement à ses avances. Nos corps brûlants et enlacés, les soupirs qui s’échappaient d’entre ses lèvres humidifiées par nos baisers, à chaque fois que je la touchais, je me remémorais chacun de ces instants les plus forts, les plus sombres. Je devenais complètement dingue, à cause d’elle je trahissais mon propre ami que je considérais comme mon propre frère. Je ne parvenais plus à calmer ma conscience, je me sentais atrocement mal, et pour bien faire, j’avais même décidé d’en parler à Dark, mais comment pouvais-je trouver la force de lui avouer alors qu’il ne cessait de me répéter combien il se sentait combler avec elle, combien Passion lui offrait un bien fou rien qu’avec un simple sourire. Non, je devais me taire, je ne devais rien dévoiler à Dark et faire tout en mon possible pour éviter Passion, tout simplement, pour leur bien et pour le mien tout aussi.

M’observant dans le miroir fixé au dessus de la table de chevet je mettais de l’ordre dans ma chevelure avant de me décider à sortir de ma chambre. Je regagnais les salles de bain, me préparais, et  quittais l’hôtel, pensant que prenant l’air finirait par me faire songer à d’autres choses. Je me trouvais alors sur le toit de l’hôtel afin d’éviter un maximum le contact avec d’autres. Allongé sur le sol j’observais ce qui se trouvait au dessus de nos têtes. Peut être que ce qui devait certainement me manquer de nos vies d’humain devait être cette certaine liberté de pouvoir nous échapper. Prendre la fuite, abandonner ce qui nous pèse que trop pour regagner d’autres horizons qui nous feraient sentir mieux. Une sorte d’échappatoire que nous n’avons pas ici, pas pleinement en tout cas, puisque celui-ci est limité.

Les paupières closes, je joignais mes deux bras derrière la tête et tentais de faire le vide en moi avant que quelqu’un ne fasse surface. Entendant des semelles se frotter au sol, je fronçais des sourcils avant de lâcher un soupir de désespoir. Essayant de faire abstraction, je fini par me lasser de tout ce bruit et me levais d’un bond avant de jeter un regard noir en direction du type qui se trouvait à quelques mètres de moi. À nouveau je lâchais un soupir, bref cette fois, puis l’appelais au loin. Il me regarda d’un drôle d’air, me questionnant du regard. « Oui, oui toi là. » De ma main je lui fis signe d’approcher. Lorsqu’il arriva à ma hauteur je l’observais de haut en bas puis de bat en haut avant de finir par arrêter mon regard sur ce qu’il tenait entre ses mains. « C’est quoi ? » « Euh… » Je ne lui avais laissé le temps de s’exprimer convenablement et saisis simplement son bien. J’observais brièvement. «  Tu composes ? » Un petit sourire en coin s’afficha sur mon visage avant que celui-ci ne disparaisse, laissant apparaître simplement une expression froide. Je jetais les feuilles qui s’éparpillaient dans les airs sous l’expression ahuri de ce dernier. « Pas fait exprès. » Avais-je dis alors que je partais regagner l’intérieur, les mains dans les poches le regard perdu au sol sans me retourner une seule fois, sans culpabiliser une seule fois de mon acte, mais il semblerait que quelqu’un avait envie de jouer les héros ce soir.

Je relevais la tête, fixant face à moi un homme dont le visage se couvrait d’un manteau noir. Je le regardais simplement silencieusement, l’observant à son tour de la tête aux pieds, puis inversement, avant de plonger mon regard dans le sien. « Pardon? » Un petit ricanement ne put s’empêcher de se faire entendre avant que je ne reprenne. « C’est drôle, ta tête me dit rien. » Je réfléchissais un moment, fouillant dans mes souvenirs mais je ne parvenais pas à voir où je pouvais bien l’avoir rencontré, lui qui, pourtant, semblait m’avoir déjà vu à maintes reprises, si l’on en croyait ses dires. « Tu m’excuseras mais j’ai affaire. » Lui avais-je dis tandis que je passais à sa hauteur.
© M



Revenir en haut Aller en bas
Frost
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org/t361-i-m-not-jack
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Don't provoke the snowstorm ft. L / Terminé   Sam 19 Aoû - 19:42
Bien que cette rencontre n’était que le fruit du hasard, Frost était quelque peu animé à l’idée de le confronter. Comme quoi, s’il y avait une quelconque forme divine, elle devait actuellement être de son côté, l’espace de quelques minutes pour filer dans le camp d’un autre. Le destin est un triste sort auquel le jeune homme ne croit que lorsque ça l’arrange. Fidèle à son image, froid, crispé et ferme, il laisse entendre des mots qui sont rapidement moqués. L’indifférence il connaissait, mais on ne la lui faisait pas et le geste qu’il avait eu l’occasion d’observer quelques instants plus tôt eurent raison de le faire intervenir. S’il n’est ni un justicier, ni le pauvre diable qui dirige cet hôtel, ça ne l’empêche certainement pas de laisser ses pensées voguer au rythme entêtant de sa folie passagère. Il se maîtrisait à peine, laissant son bras retenir l’inconnu. Son nom, il le connaissait, sa réputation n’était plus à faire et l’absence de barrières concernant le respect d’autrui, bien trop souvent franchis pour qu’il laisse cette fois courir.

Discret jusqu’à présent, un fantôme, telles sont ces âmes errantes coincées ici pour une raison particulière et inconnue. Il n’a aucune envie de mettre son nez dans ce genre d’histoires, se contentant de cette seconde chance si l’on puit la considérer comme cela. « Bien sûr, ignores-moi si tu veux, de nous deux ce sera toi qui t’en lasseras le plus, car il est usant de recevoir sans répondre et j’ai toute l’éternité pour te le faire intégrer » On ne peut mourir deux fois. « Le temps tu ne risques pas d’en manquer, rien ne presse, alors tu vas écouter maintenant » Ce ton autoritaire ne disait rien qui vaille, si le jeune homme n’était d’ordinaire pas de ce genre et avait une sainte horreur des ordres, parfois il reconnaissait cela nécessaire. Sa façon d’agir n’était clairement pas la meilleure, mais il traitait différemment ceux qui créaient les problèmes volontairement et ceux qui avaient un don particulier pour se les attirer, bien qu’avec la même sévérité. « On ne se connait pas, mais j’ai jugé nécessaire d’intervenir » et ça n’allait pas lui plaire.

La douceur n’avait jamais été un fort du brun, mais qu’importe, il avait appris à manier un peu plus ses mots, merci longues lectures nocturnes. Il ne se fit pas prier pour entrer dans le vif du sujet, malgré le plaisir flagrant qu’il avait pris à renvoyer son mensonge au plus vil. « Je ne sais quelles sont tes motivations, mais il y a des personnes ici qui ne mérite pas l’ingratitude avec laquelle tu les as traité » Azur n’avait rien fait pour mérité un quelconque mépris, il pouvait susciter la curiosité d’autrui, être aux yeux des autres bizarres, mais pour ceux qui l’approchaient assez était parfaitement innocent. Si c’était étonnant, il n’en restait pas moins un enfant qu’il fallait traiter comme tel et dont la dureté des mots pouvaient entamer fortement le moral. Un rayon de soleil en moins dans ce triste décor, déjà secoué par l’odeur de mort qui y régnait. « Azur, ça te dit quelque chose ? Mais je suis certain que peu importe qui, tu vas chercher des noises à ceux qui ne savent pas répondre avec autant de méchanceté » Il avait à présent quelqu’un pour le remettre à sa place, encore fallait-il que ce soit efficace, mais quand on dispose d’autant de temps, il y avait des chances. Il ne croyait pas en la rédemption immédiate et subite, non, mais il espérer pouvoir y contribuer, encore fallait-il que ce ne soit pas peine perdue, la nuit des temps à s’obstiner, ce pouvait-être un long supplice et bien qu’il n’aimerait l’infliger à personne, quand il était motivé, il n’y avait aucun moyen de le détourner de ses objectifs. Allaient-ils réellement emprunter cette voie semée d’embûches aussi bien pour l’un que pour l’autre ? Cela ne dépendait que d’une personne : L.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
L
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Don't provoke the snowstorm ft. L / Terminé   Lun 28 Aoû - 21:45
Don't provoke the snowstorm
feat. Frost
  Ce type ne me disait absolument rien. J’avais beau eu l’observer plusieurs fois à la suite je ne parvenais à me souvenir où j’avais bien pu le croiser alors que lui semblait m’avoir déjà vu si l’on en croyait ses dires, mais qu’importe, là n’était pas vraiment le problème. Il commençait à monter d’un ton en cherchant à m’intimider avec ses menaces, à vouloir me faire payer ce que je faisais subir aux autres de part mes blagues. À l’entendre, il se prenait pour un justicier qui n’avait que ça à faire de faire la morale aux autres. Non, vraiment, je me lassais de l’écouter et lui fis clairement comprendre en lâchant un long soupir, puis me mis à frapper des mains trois fois à la suite, l’applaudissant pour sa bravoure. « Tu sembles aimer jouer les justiciers ou je me trompe. » Sans croiser son regard et, toujours restant à sa hauteur, je poursuivais sur un ton un peu plus menaçant. « Mêles toi de tes affaires. » Peu importe où il avait bien pu m’apercevoir et ce qui le poussait autant à vouloir se prendre pour un héro défendant les plus fragiles, je me fichais complètement de ses intentions, je n’avais rien contre lui alors j’osais espérer qu’il ne cherche pas autant à me provoquer au risque de me pousser à bout. J’étais déjà suffisamment énervé comme ça pour qu’il en rajoute une couche. Alors que je m’apprêtais à quitter définitivement le lieu, avançant d’un pas, je fus retenu une fois de plus par ses mots, qui, cette fois-ci m’avaient interpelés.

Azur ? Pourquoi me parlait-il du gamin ? Je l’écoutais attentivement sans broncher ne serait une fois et lorsqu’il m’avoua finalement qu’il le connaissait sans trop en dire long sur le sujet, je compris alors que cet individu était au courant de ce qui c’était passé il y a une semaine. « Je vois. Tu es venu pour me faire la morale c’est cela ? » Un petit sourire en coin suivit d’un rire moqueur ne purent s’empêcher de prendre place dans cette confrontation. Qu’importe ce que ce type souhaitait de moi, mais s’il croyait que j’allais cessé d’errer de cette façon pour son simple plaisir, il pouvait toujours courir. « Tu vas faire quoi, hein ? » Avais-je dis tandis que je reculais d’un pas, revenant à sa hauteur. « N’essaies pas de jouer avec moi. » Lui chuchotant ces derniers mots près de son oreille, je croisais ensuite son regard, le fixant avec un air des plus sérieux.
© M



Revenir en haut Aller en bas
Frost
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org/t361-i-m-not-jack
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Don't provoke the snowstorm ft. L / Terminé   Dim 3 Sep - 1:13
Entendre ses quatre vérités n’était bon pour personne, il fallait savoir doser pour que les mots ne soient pas agressifs, mais le fantôme n’était pas un tendre et il n’avait aucune raison de ménager un tel personnage. Il lui arrivait d’être aussi peu vigilant, plus par flemme que par réelle volonté d’assouvir, d’écraser autrui, mais à la simple évocation de boire, Azur se mettait presque à pleurer. Il n’y avait aucun doute sur les intentions de cet énergumène. Il l’empêchait de partir, fulminait intérieurement, sa mâchoire contractée n’avait pourtant aucun mal à articuler les mots calmement, bien que froidement, à son image. La fureur que le jeune homme pouvait lire dans les yeux de l’inconnu était telle qu’il se faisait déjà une joie de le remettre à sa place. Il n’avait aucune idée des motifs qu’il pouvait bien avoir en tête. Tout ce qu’il avait comme piste étaient ces pleurs et les embarras occasionné par son passage. Il n’y avait qu’à suivre la piste, ce n’était pas le moins du monde difficile.

Un nom, enfin prononcé, des menaces qu’il avait ignorées, un rire qui se fait entendre pour moquer sa façon d’agir aussi bien intentionnée qu’elle soit. Surprenant ? Non, du tout. Il jubilait, était-il en pleine démonstration de force ? Son visage impassible forma un sourire tout aussi vicieux que celui d’en face. « Oh tu peux bien faire ce que tu veux, mais il y a des limites à ne pas dépasser, tu sais l’éternité c’est long et l’éternité à se faire reprendre parce qu’on est incapable de se comporter comme un adulte, ça peut être pesant » Profitant des quelques centimètres d’écart entre eux il baissa son visage, le toisant d’un calme qui contrastait parfaitement avec son tempérament bouillonnant. « C’est un avertissement, tu n’es pas le seul à savoir jouer » Une lueur dans ses yeux rappelait étrangement celle du plus petit des deux, Frost n’était pas un patient né, bien qu’il n’en ait pas le souvenir, mais lorsqu’il s’agissait de rancune, il n’avait aucune pitié. Il était assez catégorique, noir ou blanc, pas de gris, la seule teinte qu’il voyait à présent c’était le rouge qui se reflétait avidement, comme une tension entre eux, invisible, mais palpable tant l’air était pesant. Il n’avait laissé aucune autre alternative, sans doute agacé par le comportement du plus grand. Au fond de lui, Frost savait, il n’avait pas pris de gant, il ne s’était pas donné la peine, peut-être dans l’optique de défouler un peu ses nerfs. « Mais nous jouons déjà, que ça te plaise ou non » Il laissa passer un soupire, se disant que cette maltraitance envers Azur pourrait empirer, mais il serait là, pour lui rappeler à chaque faux pas qu’il n’allait pas abandonner cette quête vers un monde où il n’y aurait pas d’emmerdeur comme lui. Il n’y avait aucun mal à jouer, tant que ça n’était pas aussi néfaste. Un sadisme qui lui rappelait sans conteste ce comportement puéril. Plus de règles, plus de limites, ils sont déjà morts, est-ce une raison suffisante pour se permettre un harcèlement moral ? Qu’en serait-il s’il venait à goûter à sa propre recette ?

« Tu crois que tu es le seul à avoir des couilles ? Pose-toi les bonnes questions, franchement, parce que t’as l’air d’un ado qui cherche à faire toutes les conneries possibles sans savoir pour quelles raisons. Et généralement, quand il est trop tard pour se rendre compte de la merde que ça a foutu, l’ado, il chiale » Azur n’avait rien à voir là-dedans, Azur qui était étrange, certes, mais qui n’avait fait de mal à personne jusqu’à présent ne méritait pas qu’on lui rappelle sa condition aussi spéciale soit-elle. Ne s’est-il pas demandé pour quelles raisons est-ce que ce gamin se comportait comme un enfant ? Il y avait tellement de possibilités qui pour Frost étaient majoritairement attristantes, cependant qui avaient le mérite de rendre la vie plus douce au travers d’un regard innocent.
Revenir en haut Aller en bas
L
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Don't provoke the snowstorm ft. L / Terminé   Jeu 7 Sep - 17:03
Don't provoke the snowstorm
feat. Frost
  Des menaces. Encore et toujours. Ce type avait bien l’intention de me faire comprendre mes actes tant que je n’aurais pas décidé de faire selon ses désirs. Il semblait si certain de lui, ne dévoilait aucune faille dans ses mots, comme s’il s’était déjà préparé à me faire goûter de ses représailles. L’était-il ? Qu’importe. J’avais espéré qu’il ne cherche pas plus que cela, qu’il s’arrête simplement là où je lui avais demandé, qu’on en finisse ainsi, retrouver chacun son occupation, mais le brun ne semblait pas le vouloir. Non, au contraire, il chercha encore, insistant sur le cas Azur. Que croyait-il sérieusement ?

Je ne pus m’empêcher de laisser un rire s’échapper lorsqu’il me fit la leçon en évoquant l’adolescence ainsi que les questions existentielles. Un rire qui se fit entendre suffisamment pour que le troisième un peu plus loin, sursaute, ne s’attendant pas à cela. Posant une main sur le front, puis la laissant glisser dans ma chevelure rebelle, la remettant en arrière, je finis par déposer ma main sur son épaule avant de répondre. « Alors quoi ? Parce que tu as aussi des couilles et que tu te prends pour un justicier, tu vas me le faire payer ? » Je lâchais un soupir, las de la situation. « Je me répète encore une fois, mêle toi de tes affaires superman. J’ai rien contre toi alors m’oblige pas à jouer avec toi. » Je tapotais légèrement son épaule avant de me redresser et reprendre calmement. « Je n’ai pas besoin de toi pour me dire que le gamin s’est mis à chialer. » Baissant légèrement la tête vers le sol j’étirais un faible sourire avant de venir passer le bout de ma langue sur ma lèvre inférieure, venant l’humidifier. « Mais encore une fois, ne te mêle pas de ça. Ça ne te regarde pas. » Avais-je prononcé sur un ton qui sonnait plus comme un ordre qu’autre chose.

D’où ce type sortait ? Il débarquait de nulle part, m’accostait pour me faire la morale tout en s’entêtant à vouloir me raisonner, mais me raisonner de quoi donc ? S’il était un sage tant mieux pour lui, s’il avait pour habitude de se poser mille et une questions avant de conclure alors c’était son affaire, pas la mienne, qu’il ne vienne pas me berner avec ses absurdités dont je n’avais l’envie de méditer dessus. Je ne suis rien d’un héro, rien qui ne puisse lui ressembler et changer pour son plaisir, serait changer  pour devenir quelqu’un que je ne suis pas. Chose qu'il n'était question que je fasse.
© M



Revenir en haut Aller en bas
Frost
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org/t361-i-m-not-jack
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Don't provoke the snowstorm ft. L / Terminé   Jeu 21 Sep - 0:31
Il faisait la sourde oreilles, ce qui était dommage. Mais n’était-ce pas toujours comme ça ? En tout cas, de ce qu’il venait de comprendre, même en le confrontant à son comportement, le fameux L ne se freinait pas et cela risquait d’empirer plutôt que de se calmer, c’était tellement agaçant, une vraie tête brûlée. Frost ne pouvait s’empêcher de penser qu’il était très mal tombé, sa force tranquille pouvait prendre bien des formes et actuellement sa patience faiblissait grandement sans avoir lâché encore. Il croisa ses bras, simplement, regardant brièvement la main posée sur son épaule. « Non, parce que j’ai des couilles, je viens te dire que ce que tu fais est stupide et complètement inutile, nuance, mais si tu veux poursuivre ton règne de terreur, mais fait donc, tu as l’éternité pour ça, j’en bénéficie également pour te sermonner comme un gamin à chaque fois » Il le lui avait déjà dit, mais il réitérait pour que ce garçon, quel que soit son âge intègre bien le fait qu’il sera toujours là jusqu’à ce que cela cesse. Pourquoi s’en était-il mêlé ? C’était pourtant très simple, on ne s’en prend pas aux plus fragiles. Azur, dans une certaine mesure était aussi doux et innocent qu’un agneau et ça n’avait pas plu au jeune homme de voir le tour de ses yeux rougis par les pleurs et l’absence de sourire.

Il était étrange de recevoir des ordres de la part des autres et c’était une chose que Frost n’appréciait pas du tout. Il se mit à sourire, ne bougeant pas, laissant l’individu en face faire monter un peu plus l’adrénaline, bouillir un peu plus le sang dans ses veines. Il lui avait ri au nez et le prenait de haut comme si tout était simple, comme s’il lui était supérieur sans même le connaître et en ce sens, Frost se radoucissait presque. « Si tu crois qu’il s’agit d’un jeu tu vas très vite déchanter » Azur avait pleuré, oui et le fantôme n’était pas étonné de constater que ça n’avait aucun effet sur son vis-à-vis, il avait beau avoir baissé la tête, ce n’était que pour mieux reprendre contenance et lui sommer de ne pas s’en mêler. Mais voilà, Frost avait du mal avec l’autorité et s’il se reconnaissait en l’énergumène, il n’accordait pas la même importance à ses rebellions qu’à celle de ce garçon. « Trop tard pour ça je crois, je suis déjà mêlé, je te l’ai dit, l’éternité à se faire taper sur les doigts, ça peut être long » il vaudrait mieux qu’il entende raison « Je ne vais pas dire que ce que tu fais est mal, je te l’ai dit, je ne suis pas un foutu héro, mais ce que tu fais ne te rendra simplement pas service, parce qu’il doit bien y avoir des gens que tu apprécies, non ? À moins d’aimer la solitude au point d’en faire ta seule amie… j’espère pour toi qu’ils sont du même genre » On ne peut pas être d’accord avec tous et tout le temps. Pour le jeune homme, il était évident que le bourreau de ces pauvres gens avait une certaine confiance en lui. Il n’avait aucun malaise et à moins d’être un psychopathe entouré de psychopathes, ce qui était peu probable, les limites ne tarderaient pas à être dépassé par l’un d’entre eux. Que se passerait-il alors ?

Ce fut au tour de Frost de laisser échapper un rire « Le seul que tu blesses en allant te défouler comme ça, c’est toi et plus tu t’en amuses, plus tu vas douiller, si ce n’est pas maintenant, ça se produira quand même, et je n’aurais même pas à te refaire le portrait » se fut tout ce qu’il lui dit en mettant ses mains dans ses poches et en le contournant finalement, plus apaisé. Il n’avait pas besoin d’être un justifier, en réalité, il n’était que le messager d’une destinée toute tracée s’il ne changeait pas. Et ce, sans qu’il ne s’agisse de providence divine, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
L
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Don't provoke the snowstorm ft. L / Terminé   Sam 23 Sep - 21:28
Don't provoke the snowstorm
feat. Frost
Ce type faisait partie de la police chez les morts ou quoi ? En quoi cela était son problème sérieusement ? Il s’entêtait encore et encore, jusqu’au bout, jusqu’à que je cède et finisse par l’écouter. Quelle blague. Je l’écoutais sans rien dire, sans même bouger un seul doigt, le laissant me chanter ses sermons car de toute évidence je n’en avais que faire, il n’était ni le premier, et ne sera le dernier à venir me parler ainsi. J’en avais pleinement conscience et cela m’importait peu, oui, pourquoi changerais-je ?

Observant l’autre imbécile qui s’était hâté pour fuir ce lieu à toute vitesse, j’attendis qu’il disparaisse afin de mettre terme à cette confrontation qui me lassait de plus en plus. Étrangement il se disait en rien être  un héro, du moins ne les jouer, et pourtant il se comportait comme tel, autrement il aurait simplement passé son chemin ou n’aurait tout bonnement pas autant insisté.

Je crois bien que si je ne mettais terme à tout cela, on en aurait pour toute la soirée, vu la ténacité de mon nouvel ami, je suis certain qu’il serait fin prêt à me balancer toutes ses absurdités même si je m’endormais sur place.

« Et bien attend que ce jour se produise en silence dans ce cas. » Avais-je tout simplement répondu suite à la menace qu’il venait de me faire. « Tu fais la morale aux autres mais regardes toi, tu es prêt à lever les poings sur les autres. » Je laissais un sourire étirer mes lèvres, baissant légèrement la tête avant de la relever et  me mis à hauteur du ténébreux pour la dernière fois. « Revois tes dictons, médites les mieux, car du chemin, tu en as encore à parcourir.  Sur ce, dors bien et évite de trop penser à moi. » Je terminais ici et regagnais l’intérieur de l’hôtel, abandonnant le brun tout en songeant brièvement à tout ce qu’il m’avait dit.




THE END
©️ M



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Don't provoke the snowstorm ft. L / Terminé   
Revenir en haut Aller en bas
 
Don't provoke the snowstorm ft. L / Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)
» Pacioretty : Saison terminée
» Contrat de travail à durée indéterminée à temps complet (modele)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAT'S THE SPIRIT! :: Archives :: Dead RP-
Sauter vers: