Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le vrai du faux [ Feat Passion ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Never
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Le vrai du faux [ Feat Passion ]   Mar 17 Oct - 13:04
Can't be fake with youNobody can save me
Kamisama hitotsu dake
I'm a broken rose
( Anna Tsuchiya → Rose )
Comment caché une lassitude lorsque notre self contrôle n’existe dors et déjà plus ?

Perdu dans mes pensées qui n'était en aucun cas calme et relaxante, je n'avais pas les nuages apparaître dans le ciel, cachant le soleil qui l'y habitait tantôt. Mon état psychologique pourrait faire peur au point où j'aurais pu être sûrement interné. Des soupirs et des rires se mélangèrent au fil du temps que mes pas me conduisait vers les boutiques où Passion devrait être. Des fines gouttelettes se faisait ressentir sur mon corps, me faisant ainsi comprendre qu'il commençait à pleuvoir. D'ordinaire, beaucoup se serait dépêché pour ne pas se retrouver taper par cette pluie qui s' abattais sur l'éternité mais au contraire, je m'étais arrêté, espérant que la pluie face revenir ce qui était brisé en moi : mon self-contrôle.

Restant au milieu du parc dans lequel je me trouvais, je ne bougeais pas, yeux fermé pour profité de cette douche, rendant mes cheveux trempé ainsi que tout mon être, avant de reprendre quelques minutes plus tard ma marche, remarquant que les pleures des nuages n'avaient aucun effet sur moi et le vide d'énergie que je ressentais.Au moins j'aurais essayer.

Je marchais en tentant vainement de retrouver un regard neutre, dont elle avait l'habitude mais après cette mâtiné que j'avais de mon gré détruit, je ne pouvais être « normal ». Une incompréhension quant au fait que je pourrais l'inquiété m'envahissait lorsque mon regard croisait l'entrée des boutiques. Qu'allais-je faire si elle remarquait mon état ? S’inquiéterait -elle de me voir trempé jusqu'aux os ? Sûrement mais mon esprit n'en avait que faire, me blâmant d'avoir été naïf, et d'avoir à moi-seul détruit mon calme et ma solitude.

Un sourire apparu lorsque j' aperçu Passion, rentrer  dans l'une des boutiques, comprenant à son effet qu'elle allait sûrement dévalisé celle-ci, sans une once de regret. Comment arrivait-elle à oublier ses tourments avec de simple chose ? Je l'enviais légèrement à cause de son opposition à ma personnalité. Elle était vraiment précieuse pour moi et cela me forçait à ne rien lui dire, par peur de l’inquiéter ou même de la faire fuir. Elle avait été la seule à accepter ce caractère que je m'étais forgé lors de mon arrivé dans cet habitat, ce comportement instable que je n'expliquais pas.

Arrivant à sa hauteur, je la saluais d'un simple geste tout en l'examinant du regard avant d' hausser un sourcil à la vie d'une légère marque au niveau de son poignet lorsqu'elle prit certaines tenue pour les essayer. Avait-elle eu des problèmes ? Qui aurait pu faire ça ? Malheureusement je n'avais aucun droit de l'obliger à m'expliquer la raison de ses marques pour simple raison étant que je ne suis quelqu'un qui force la parole et elle le sait. Passant une main dans mes cheveux mouillés, j'avais usé un timbre de voix assez neutre, camouflant ainsi cet sensation de vide qui m'habitait, lui faisant ainsi comprendre ma présence à ses cotés.

Tu veux dévaliser la boutique ?
© 2981 12289 0


No one can stop meNo one else can see my sky
I can’t breathe, I can’t eat, I can’t sleep

Revenir en haut Aller en bas
Passion
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Le vrai du faux [ Feat Passion ]   Ven 27 Oct - 16:53
I can't be fake with youJe quittais ma chambre avec un soupire las, hier Dark était venu et jusqu'à ce matin, j'avais passé une super nuit avec lui. Nous avions fait plus d'une fois l'amour et je m'étais perdu dans ses baisers, nous avions rit pas mal aussi, cela faisait longtemps que nous ne nous étions pas retrouvés comme cela et c'était dans ces instants que je m'en voulais de lui faire tant de mal. C'est dans ces moments qu'une pointe de tristesse se faisait sentir. Mais hélas cela n'a pas duré. Dans la mâtiner nous nous étions engueuler, je n'avais pas vraiment compris pourquoi ni comment cela avait commencé et j'avoue que je ne voulais pas y penser du tout, j'avais donc prit une veste pour cacher mon poignet que mon petit ami avait endolori, on était mort alors pourquoi encore ressentir cette saleté de douleur ? Enfin, mes affaires prise, je partais faire les boutiques, une chose qui je le savais allait me faire oublier tout mes petits tracas de ce matin. Quoi de mieux que les fringues et bien d'autre encore ?

J'avais d'abord fait un tour dehors et je dois dire que cela m'avait fait le plus grand bien, pour une fois aucune mauvaise pensé ne m'accompagnais et j’étais plus que d'étendue. Désormais, j'étais en train de me balader dans une boutique dans laquelle je venais d'entrer. Regardant plusieurs choses, je sentis une présence à mes côtés et mes yeux se levèrent instantanément vers cette nouvelle présence qui s’avérait être Never. Il me salua d'un signe sans un mot « Coucou toi, tu ne sais plus dire bonjour correctement » je lui souriais pour le taquiner un petit peu, car après tout j'étais habituer à ses silences.

Alors que je prenais certaine tenue qui me plaisait je le vit arquer un sourcil en fixant mon poignet que je suivis son regarde 'Merde' Avais-je pensée. Je cachais rapidement ma marque et lui sourit alors que lui ouvrit la bouche, j'eus d'abord peur qu'il me parle de ce qu'il venait de voir, mais il en fut tout autre ce qui me fit soupirer discrètement de soulagement. Non pas que je voulais lui cacher, mais je le connaissais assez pour savoir qu'il ne réagirait pas forcement de bien. Je ris doucement à sa remarque, il était vrai que j'avais beaucoup de vêtements dans les bras « Bah quoi ? Il n'y a rien de mal à ce faire plaisir de temps en temps » dis-je simplement avant de faire plus attention à lui et grimacer « Mais... Pourquoi tu es dans cet état ? » Il était trempé de la tête aux pieds qu'est ce qu'il s'était donc passer pour qu'il soit dans cet état ?

N'attendant aucune réponse de sa part, je me mis en quêtes de vêtements pour lui, car après tout, je n'allais pas le laisser tremper comme pas possible quelle âme étourdit, j'avais récolté en grise d'amis pensais-je avec un petit sourire aux lèvres. Prenait plusieurs vêtements que je savais être son style, je l'oblige en lui refilant les vêtements et en le poussant vers la cabine pour qu'il essaie les vêtements de gré de force « Tu vas essayer ça et ne râle pas sinon, c'est moi qui te les fais essayer de force ! » Avec ça en plus de vraiment vouloir qu'il se trouve des vêtements, je voulais aussi qu'il oublie la marque qu'il avait entre aperçu
© 2981 12289 0


Body Talk
You're always telling about a friend we share Please believe the moments I was there Myself to everyone Reminiscing to mark the time Missing your caress It makes me feel high again You try to take it to your face it's our love drug And this is why you raise your hands like this   Jin Akanishi - Body Talk

Revenir en haut Aller en bas
Never
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Le vrai du faux [ Feat Passion ]   Ven 3 Nov - 12:23
Can't be fake with youNobody can save me
Kamisama hitotsu dake
I'm a broken rose
( Anna Tsuchiya → Rose )
Un léger pic sortant de ses fines lèvres, me taquinant sur ma politesse inexistante. Notre petit jeu qui nous allait si bien et qui nous décompressait légèrement en vue de nos situations assez complexe. Nous étions si je pouvais nous décrire des chats noirs, habité par des tourments que nous tentions d'évacuer avec la présence de l'autre, chose qui marchait le plus fréquemment.

Sa répartie acerbe avait laisser apercevoir un sourire de mon coté, chose si facile à faire pour elle qui me connaissais que trop, ayant été la première personne que j'avais rencontrer dans cette éternité. Elle était douce et assez sauvage dans sa façon d'être chose qui m'avait aidé à m'ouvrir légèrement au monde, moi qui n'avait jusque là une personnalité s'alliant parfaitement au Néant.

Mes yeux qui avaient croisé les fines traces qui s'étaient installé sur ces poignets m'avaient intrigué au plus au point mais je ne pouvais rien dire, gardant ce nouveau sentiment en moi, la laissant ainsi les cacher à sa guise. Elle me cachait des choses, beaucoup de choses, certains fait qui la rendait si froide envers certaines personnes, mettant en appétit ma curiosité fraîchement découverte. La patience était une vertu essentielle dans notre relation où l’ambiguïté était maître ainsi que la confiance. Nous étions proches au point que nous connaissions les faiblesses d'autrui, les gardant précieusement non pas à tes fins malsaines ou péjoratifs mais plutôt comme point d'information pour mieux se comprendre.

Revenant peu à peu à la réalité, sa voix m'avait réveillé alors qu'elle me parlait du son envie d'avoir de nouveaux vêtement, ce qui me faisait rire intérieurement. Elle avait déjà bon nombre de vêtement dans son armoire et malheureusement pour ce dressing, il allait devoir héberger de nombreuse nouvelle tenue en vue de son bras qui arborait une pile entière d'habit qui ne demandait qu'à être acheté, chose assez étrange en vue que l'argent des mortels n'avaient point de place dans notre monde.

Parlant de mon accoutrement quelques peut trempé par la pluie, Passion ne m'avait aucunement le temps de répondre qu'elle était partie telle une furie à la recherche de change pour ma personne, ce qui m'avait arraché une grimace, n'appréciant pas plus que cela le shopping ou bien les essayages. Elle voyageait dans la boutique comme si celle-ci lui appartenait, arrivant à trouver un peu trop d'habit dans mon style, ce qui présageait une séance essayage quelques peut amusante en vue de son caractère coquette. Me donnant les vêtements sans une once de délicatesse, elle m'avait forcé à rentrer dans une cabine, m'indiquant que j'allais devoir faire un défilé pour ses beaux yeux,chose qui m'avait rendu un peu plus muet.

Je rentrais donc dans cet habitacle avec une panoplie de vêtement, laissant à mes yeux le « plaisir » de switcher entre ces tenues avant d'en prendre une au pif, l'enfilant une fois dévêtue de mon accoutrement mouillé. Le miroir trônant dans ce lieu, reflétait mon âme, s'octroyant ainsi mon attention quelques seconde avant de sortir pour montrer ce style qu'elle avait choisit pour moi. Cette activité était rare et cela ne nous dérangeait de changer notre habitude. Un sourire à ses lèvres, elle me détaillait du regard, tournant autour de moi pour bien analyser.

Contente très chère ?

Cette seule phrase que j'avais pu abordé était joueuse et amusée, ou du moins ce voulait comme ça mais en vue de ma maladresse, je ne pouvais dire si le son était bien présent. La suivant du regard, je ne pouvais que laisser un rire franchir la barrière de mes lèvres en la voyant si sérieuse sur mon look, trouvant tout de même cela amusant de devoir être son model. Au moins mon esprit est reposé

Ne me dit pas qu'il faut que j'essaie toutes tes tenues sinon on sera encore là demain.
© 2981 12289 0


No one can stop meNo one else can see my sky
I can’t breathe, I can’t eat, I can’t sleep

Revenir en haut Aller en bas
Passion
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Le vrai du faux [ Feat Passion ]   Ven 10 Nov - 18:35
I can't be fake with youJe ne sais pas pourquoi il était dans un tel état et je comptais bien lui demander plus tard, mais pour moi le plus important était qu'il mette des vêtements secs et bon, j'avoue, je voulais qu'il profite également pour renouveler quelque peu sa garde-robe. Sans grande surprise, il n'avait pris qu'une seule des tenue que je lui proposais ce qui me fait lever les yeux au ciel, mais je ne fis aucun commentaire, j'arriverais quand même à lui faire essayer ces tenues, je ne savais pas encore comment, mais il était clair qu'il allait repartir de cette boutique avec plusieurs vêtements.

Pendant qu'il était en train d'essayer la tenue qu'il avait choisi pour ma part, je m'étais assise les bras toujours pleins de vêtements et un petit soupire franchit mes lèves. Je savais que Never avait vu la marque à mon poignet, et même s'il ne dit rien, je savais que cela allait rester dans un coin de sa tête, mais gentil comme il était avec moi, il ne posera aucune question et je me demandais combien de temps encore, je pourrais ne rien lui dire. Je m'étais déjà à moitié confié sur le fait que j'avais trompé Dark et il ne m'avait pas jugé et je l'en avais silencieusement remercié. Mais là.. Là, il s'agissait d'autre chose et c'était plus grave, je ne savais pas comment il pourrait réagir à cela. Parfois, je regrettais de ne pas guérir assez vite, comme quand L avait appris la vérité, je n'avais pas guéri assez vite. Never malgré son calme apparent est quelqu'un qui reste imprévisible et lui qui à toujours été prévenant avec moi agissant comme un grand frère protecteur à mon égard que ferait-il s'il savait que Dark avait déjà lever la main sur moi ? Déjà, qu'il ne l’appréciait pas vu que pour lui Dark et L m'avait un peu voler à lui-même s'il reste une des personne que j’appréciais le plus j'avoue que je l'avais un peu délaissé, mais quand je le pouvais, je le retrouvais.

Je suis sortie de mes pensées quand je me rends compte que Never est sorti de la cabine et un petit sourire se dessine sur mes lèvres alors que je le détaille de haut en bas. J'étais fière de moi et j'avais bien choisi les vêtements qui lui allaient parfaitement. Il était rare que nous faisions ce genre de chose ensemble, nous n'en n'avions d'ailleurs jamais fait ensemble, mais cela n'était pas dérangeant bien au contraire et je trouvais cela plutôt rafraîchissant. « Je te trouve très bien comme ça, tu es beau même » Je me levais et tournais autour de lui pour mieux voir « J'ai bon goût, on dirait, alors tu te trouves comment ? » Je lui souriais contente de voir qu'il s'amusait vu son ton. Quand ses yeux se posèrent sur la pile de vêtements, il me demanda s'il devait essayer tout les vêtement et je ne pus que hocher vivement la tête, car ce n'était pas tout les jour que Never me servait de poupée géante alors je comptais en profiter pleinement. « Si tu veux que je fasse un petit défilé moi aussi et... » Je mis un temps d'arrêt avant de reprendre « On pourrait jouer au jeu des questions en même temps ? Une tenue une question qu'en dit tu ? » J'espérais qu'il dise oui, mais qu'il ne me pose pas les bonnes questions chose que je savais impossible.
© 2981 12289 0


Body Talk
You're always telling about a friend we share Please believe the moments I was there Myself to everyone Reminiscing to mark the time Missing your caress It makes me feel high again You try to take it to your face it's our love drug And this is why you raise your hands like this   Jin Akanishi - Body Talk

Revenir en haut Aller en bas
Never
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Le vrai du faux [ Feat Passion ]   Jeu 16 Nov - 23:37
Can't be fake with youNobody can save me
Kamisama hitotsu dake
I'm a broken rose
( Anna Tsuchiya → Rose )
Elle me scrute, me détaille de la tête au pied, sûrement pour admirer l’ensemble qu'elle avait choisit qui, d'après son visage, semblait lui ravir plus que je ne l'aurais imaginé. Il était rare que je la laisse m'utiliser à des fins légèrement futile comme ce que je suis en train de faire avec elle mais si cela pouvait reposer nos esprits tourmentés, je ne dirais aucunement non à ce genre d'amusement qui me laissait voir un sourire de son coté. Malgré la marque que j'avais vu auparavant, je l'avais mis de coté pour au contraire profité de ce temps passé ensemble qui est rare, ne m'empêchant pour autant de réfléchir à la raison de l'état de son poignet. Allait-elle me mentir si je lui demandais ? Cela était que trop réaliste pour que je puisse lui demander, laissant ainsi ma curiosité s'endormir lorsqu'elle me parle de ces habits qui, soit disant, me rendait beau, chose qui me fit rire de bon cœur.

Tu dis ça pour que je change ma garde robe c'est ça ?

Je ne la connaissais que trop et la comprenant habile avec les mots, je me rendais compte que je n'allais pas partir les mains vides de cet endroit. Elle me demandait ce que j'en pensais, mais je ne pus qu' hausser les épaules, n'étant pas très doué pour me décrire personnellement aussi bien physiquement que psychologiquement. Mon esprit ne cessait de me donner des adjectifs péjoratifs lorsqu'il s'agissait de ma personne et je la suivais, n'ayant aucune confiance en moi, chose que Passion arrivait à faire changer le peu de temps où elle était à mes cotés.

Un hochement de tête face à cette confirmation d'être devenue le model exclusive de cette femme me fit soupirer d'un faux malheur. Cela m'amusait et elle ne le savait que trop, ce pourquoi je pourrais aussi bien faire le mort ou autre, qu'elle me réveillerait sûrement, juste pour continuer son jeu de poupée géante dont j’étais le rôle déclencheur, face à mes anciens vêtement trempé par la pluie torrentiel. Alors que j'acceptais de nouveau vêtement, je me stoppa nette face à son début de phrase.

Tu n'as pas peur que je te transforme en sac à patate ?

Ma question révélait juste mon goût atroce concernant l'association de plusieurs vêtements, jusqu'à ce qu'elle finisse sa phrase. Elle proposait un jeu qui reposait sur la vérité ainsi que sur son nouveau jeu de défilé, chose qui fit revenir ma curiosité à l’égard de ma trouvaille, remonté à la surface.

Pourquoi pas, Tu peux commencer à poser une question.

Je n'avais encore aucune idée de ce que je pourrais poser comme question, ne voulant directement attaqué un sujet sensible en ayant vu qu'elle avait tester de me cacher la honte de cette douce marque qui n'allait pas à son teint.
© 2981 12289 0


No one can stop meNo one else can see my sky
I can’t breathe, I can’t eat, I can’t sleep

Revenir en haut Aller en bas
Passion
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Le vrai du faux [ Feat Passion ]   Mer 20 Déc - 15:16
I can't be fake with youJe ne retiens pas un rire amusé quand il me demande si je n'ai pas peur qu'il me transforme en sac à patates, je sais que nous n'avons pas du tout les mêmes goûts vestimentaires, mais je doutais fortement ressembler à un sac à patates après qu'il me choisisse des vêtements. Même si j'avoue avoir quand même une petite appréhension quant à ses choix pour ma personne, mais autant jouer le jeu, je choisis ses vêtements et il choisit les miens du donnant donnant  « T'inquiète même si tes goûts sont spéciaux, je suis sûr que tu me trouveras des vêtements digne de moi ! »  Je ris de nouveau à mes propres mots.

Mes rires se transformèrent en un petit sourire, Never avait accepter mon petit jeu. À vrai dire il serait beaucoup plus simple pour moi de me livrer à mon meilleur ami en jouant plutôt quand le regardant droit dans les yeux assis tout les deux comme deux imbéciles. Là même si nous avions un jeu enfantin, je savais que le sourire qui avait été peint sur ses lèvres et les miennes ne durera pas après que mes confessions fusent en fonction de ses questions. J'avais peur de ce qu'il pourrait me demander, mais pour une fois, je lui devais un moment de sincérité masquer par un petit jeu innocent sans l'être vraiment. « Je me doutais que tu allais me laisser la douce tache de poser la première question » Un petit sourire de nouveau sur mes lèvres, je fais mine de réfléchir à une question. « Alors commençons simplement, pourquoi est, tu rester sous la pluie au lieu de t’abriter et être trempé comme pas possible ? Parce que bon à moins d'être perdu dans tes pensées »Je le regardais simplement attendant une réponse de sa part.

Je l'attrape par le bras ne voulant rester immobile alors qu'il me répondait, je le conduis dans le rayon femme pour qu'il choisisse mes futurs vêtements « Choisi en plusieurs, comme ça, tu seras tranquille par la suite et je vais en faire de même » Je m'éloigne dans le rayon homme pour en faire de même et choisi plusieurs vêtements, en réalité, je gagnais un peu de temps, car je savais qu'après, ce serait à moi de répondre à des questions enfin une question et ainsi de suite, plus j'y réfléchissais plus je me disais que c'était une mauvaise une idée d'avoir proposé ce jeu. Car oui, je savais que Never était très loin d'être bête et qu'il saurait poser les bonnes questions et c'est ce qui me faisait un peu peur.

Je retournais prêt de la cabine où nous étions et j'étais quand même assez contente qu'il y ai peu de personne dans la boutique au moins nous serions tranquilles quand le temps des réponses à nos questions sera là. J'attends que Never revienne les bras occuper par des vêtements, ce qui est pareil pour moi et je l’accueille avec un petit sourire « Alors la réponse à ma question ? » Autant que ce soit fait maintenant.
© 2981 12289 0


Body Talk
You're always telling about a friend we share Please believe the moments I was there Myself to everyone Reminiscing to mark the time Missing your caress It makes me feel high again You try to take it to your face it's our love drug And this is why you raise your hands like this   Jin Akanishi - Body Talk

Revenir en haut Aller en bas
Never
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Le vrai du faux [ Feat Passion ]   Mer 3 Jan - 3:09
Can't be fake with youNobody can save me
Kamisama hitotsu dake
I'm a broken rose
( Anna Tsuchiya → Rose )
Elle venait de rire face à ma déclaration concernant sa futur transformation en tant que sac à patate, me faisant ainsi comprendre combien cela m'avait manqué de la voir de cette manière et non comme les précédentes où les tourments nous avaient que trop attaqué pour que nous soyons capable de sourire et pouffer de cette manière.

M'expliquant le fait qu'elle me faisait confiance, je ne pouvais que laisser à mon tour un léger gloussement, annihilant ainsi ma mauvaise humeur tantôt présente pour laisser place à un aspect plus serein de ma personne.Le jeu qu'elle avait proposé était si simple au premier abord mais si difficile sur le fait que je n'étais en rien quelqu'un qui se livrait d'ordinaire si aisément. Elle m'avait par le passé parler d'un blocage que je devais avoir sur le fait que je ne pouvais parler de moi, allant jusqu'à fuir les sujets ou bien dérivé bon nombre de fois la conversation.

Ancrant mon regard dans le sien, je ne pouvais que déglutir lorsqu'elle vint directement parler de ma mésaventure avec la douche précédente que j'avais connu avec la pluie. La raison était simple mais compliquer à exprimer, laissant mon mutisme lui répondre alors que mon cerveau tentait tant bien que mal à trouver une façon de tourner les choses. Si ma curiosité envers elle était présente, la sienne à mon égard l'était également, ce qui rendait le jeu très dangereux pour l'un d'entre nous mais cela était nécessaire pour qu'aucune fuite ne soit possible.

Marchant avec Passion dans la boutique, elle m'invitait à choisir plusieurs tenues malgré mon récit assez pathétique, je me devait de l'accepter, elle ne disait pour le moment rien, me laissant ainsi investir dans la recherche de tenue « fashion victim » pour elle. Mes yeux la zieutant certaines fois, je prenais le temps de prendre des vêtement avant de les reposé, refaisant ainsi ce cycle bon nombre de fois avant de prendre en main plusieurs vêtement que je trouvais «  potable » et revenir à elle, une petite pile de tenue dans les bras, preuve que je me prêtais beaucoup à son jeu.

Un sourire lorsqu'elle me voit arriver, me faisant ainsi comprendre que ma réponse est attendu, ce qui me faisait légèrement grimacer un instant, avant de laisser ma voix prendre place dans le silence qui nous accompagnait.


J'ai voulu prendre une douche pour décomprésser … ? Comment dire... Je suis un chat noir qui s'est perdu dans ses pensées sans réalisé qu'il était en train de se faire trempé ?

Un regard assez furtif sur ce qui nous entourait, cachant ainsi la gène qui me surplombait alors que je tentais vainement
de parler de moi à Passion. Malgré l'astuce des métaphores, je me retrouvais dans une impasse concernant le fait que je ne pouvait encore clairement dire ce qui se passait, restant comme à mon habitude assez évasif sur la raison de mon ancienne tenue assez débraillé par les pleures du ciel.

Attendant sa réaction, je lui tendais tout de même les vêtements qu'elle pouvait choisir pour se faire un ensemble malgré le fait qu'il y ait tout de même des robes dans le lot, efficace lorsque l'on ne connaît le style féminin.
© 2981 12289 0


No one can stop meNo one else can see my sky
I can’t breathe, I can’t eat, I can’t sleep

Revenir en haut Aller en bas
Passion
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Le vrai du faux [ Feat Passion ]   Jeu 18 Jan - 17:33
I can't be fake with youAlors que je l'attendais prêt de la cabine, je ne pouvais m'empêcher de me poser des questions. Est-ce que Never se prêterait vraiment au jeu ? Répondrait-il à mes questions sans aucune pirouette pour éviter les véritables réponses ? Je ne sais pas... Bien qu'il soit mon ami le plus précieux nous n'avions point l'habitude de nous ouvrir plus que raison à l'autre, donc je doutais du fait qu'il y arrive si aisément, c'est donc pour cela que j'avais d'abord par une question toute simple. Mais il est vrai que ce petit moment serait peut-être enfin l'occasion de le faire.

Je l'avais accueillis avec un sourire quand il était revenu avec les vêtements que je devais essayer pour notre petit jeu que j'avais instauré et je lui avais signalé que par la même occasion, j'attendais la réponse à ma question. Je zieutais dans la pile de vêtements qu'il tenait et mon sourire ne pus que s'agrandir quand je remarque qu'il s'est vraiment pris au jeu avec tout les vêtements qu'il avait entassé dans ses bras. Je levais les yeux vers lui quand il ouvrit la bouche pour me répondre et mes sourcils n'ont pu que se froncer devant la métaphore qu'il employait pour me répondre. Un soupire franchit mes lèvres en récupérant les affaires qu'il me tendait. J'avais envie de lui demander s'il se moquait de moi avec une telle réponse, mais je le connaissait assez pour savoir qu'il était vraiment comme ce chat qu'il avait utilisé pour me répondre. Si je le brusquais trop, il se refermerait et ne me répondrait pas ou tout du moins plus. Je pris donc le temps de réfléchir a ses mots avec attention. Sans lui répondre, je pris une des tenue dans le tas de vêtements pour aller dans la cabine pour me changer et parler depuis l'intérieur de celle-ci « Je vois...» Je voulais en savoir plus, mais le jeu était le jeu une question à la fois, je me réservais donc pour mon tour pour lui poser d'autres questions « Eh bien juste mon petit chat noir, tu me feras le plaisir de d'abriter la prochaine fois » Avais-je ajouter avec un petit rire pour le rassurer alors que mes pensées étaient déjà ailleurs à réfléchir comment formuler mon prochain questionnement « Le temps que je me change, tu peux réfléchir à ta prochaine question »

Je me changeais simplement, je ris un peu en me voyant dans le miroir dans la cabine, les vêtements que Never avait choisi était sympathiques, mais je ne me voyais pas me balader tout les jours dedans. Ils étaient certes confortables, mais pas du tout pour moi, mais c'est avec un grand sourire que je sors de la cabine et tourne sur moi-même pour montrer le résultat à mon ami. Je savais que les vêtements m'allaient très bien, mais n'étaient tellement pas pour moi. Mais Never avait fait un gros effort quand même « Alors qu'est ce que tu en penses ? » Pour rigoler un peu, je faisais des poses comme un mannequin, et bien que j'en avais la taille, j'étais loin d'en être un « Tu a réfléchi à ta question ? J'ai pris mon temps dans la cabine juste pour ça » Dis-je pour plaisanter.
© 2981 12289 0


Body Talk
You're always telling about a friend we share Please believe the moments I was there Myself to everyone Reminiscing to mark the time Missing your caress It makes me feel high again You try to take it to your face it's our love drug And this is why you raise your hands like this   Jin Akanishi - Body Talk

Revenir en haut Aller en bas
Never
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Le vrai du faux [ Feat Passion ]   Lun 12 Fév - 15:47
Can't be fake with youNobody can save me
Kamisama hitotsu dake
I'm a broken rose
( Anna Tsuchiya → Rose )
Un froncement de sourcil suite à ma métaphore, je ne pouvais qu’apercevoir qu'elle n'appréciait aucunement ma façon de lui répondre, ce qui me faisait un temps soit peut grimacer, n'aimant aucunement le fait de la décevoir. Malgré qu'elle m'est comprise, je n'avais envie de la laisser avec ce soupire qu'elle m'avait donner. Détournant de nouveau le regard, je m'étais préparé à ouvrir mes lèvres alors qu'elle entreprenait de me répondre, me rappelant qu'elle allait sûrement  pouvoir me forcer à rentrer dans les détails.

Riant me proposant de me protéger la prochaine fois des pleures du ciels, je ne pouvais qu’acquiescé en souriant aimablement , Passion s'en était aller pour essayer une tenue que je venais de lui amené, un style qui allait sûrement la transformer en tant que sac à patate alors que mon esprit était dors et déjà partis à la recherche d'une question qui pourrait être susceptible à m'aider à comprendre. Tant de question me brûlait les lèvres mais je ne pouvais qu'en choisir qu'une, me forçant donc à me torturer la tête.

Devrais-je lui demander au sujet de ce mouton de L ? ou bien devrais-je lui demander au sujet de son poignet ? Ou encore le fait qu'elle ne s'est pas présenté pendant ma soirée désastreuse avec sa bande. Chaque question n'était que trop importante pour moi mais celle de son poignet me blessait intérieur de la savoir blessé pour une raison inconnu.

Passion étant la personne la plus importante pour moi, je ne pouvais supporter la simple idée que l'on ait blessé cette femme qui m'était cher. Mes songes omniprésents, je n'avais jusque là pas entendu ma confidente sortir de la cabine d'essayage, me faisant ainsi rappeler à l'ordre pour me faire respirer le monde réel dans lequel nous étions : l'éternité.

Mes yeux la regardant, je ne pouvais que pouffer de rire en découvrant mon style sur elle qui était assez cataclysmique. Prenant des poses, je m'étais automatiquement mis à imité un photographe, un moment enfantin que je n'avais l'habitude de lui montrer et qui allait sûrement la rendre heureuse.

M'étirant suite à ma bêtise enfantine je grimaçais de nouveau tout en grattant l'arrière de ma tête, respirant profondément pour enfin reprendre mon air neutre qui pourrait cacher mon inquiétude qu'elle serait capable de lire en moi.

Les marques sur ton poignet, comment tu te les aies fais ?
© 2981 12289 0


No one can stop meNo one else can see my sky
I can’t breathe, I can’t eat, I can’t sleep

Revenir en haut Aller en bas
Passion
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Le vrai du faux [ Feat Passion ]   Mer 21 Fév - 12:52
I can't be fake with youQu'ils étaient rares ces moments entre nous, malgré les regards des peu de gens présents rien ne pourrait m'empêcher de profiter de ce moment de ce moment de totale insouciance entre nous. Le voir sourire et rire avec moi était d'un réconfort et m'apaisait plus que je ne pouvais l'avouer que ce soit à Never ni même à qui que ce soit d'autre. Je le regarde en riant et en souriant sans gêne sans penser à rien jouant le faux mannequin de ce faux photographe improvisé. Nous étions en ce court instant comme deux enfants insouciant sans problème, juste perdus dans cette éternité qui était désormais notre quotidien. Je ne pouvais cacher que je me sentais heureuse oubliant presque mes préoccupations d'il y a peu. Mais la grimace qui s'affiche sur son visage après son étirement me fait comprendre que le temps est venu qu'il pose sa question et j'avoue en avoir quelque peu peur, car je lui cache tellement de choses que ses questions elles doivent être à la hauteur de mes secrets. Je garde tout de même le sourire ne voulant l'effrayer, autant que je commence à l'être tout de même un peu, pour ne pas dire beaucoup.

Mon regard par se perdre vers un point imaginaire prêt de Never quand il me pose sa question, je savais que cette question allait tomber d'un moment à un autre, mais je ne me serais pas douté qu'il la pose tout de suite. Ma main viens en même temps que mon regard se poser sur mon poignet, bien qu'il est perdu un peu de son éclat, je continuais de sourire légèrement. J'avais peur de la réaction de Never, devais-je comme lui répondre par métaphore ? Où lui dire la vérité sans détour ? Je soupire quelque peu et m'approche d'une petite pile de vêtements qui contiennent les futurs vêtements que je veux que mon ami essaie et en prend quelques-uns pour lui amener en gardant la tête un peu baisser. Je lève les yeux vers lui essayant de sourire pour le rassurer légèrement, mais je savais qu'il ne le serait pas du tout bien au contraire « Parfois, il arrive que quand on contrarie quelqu'un qui tient à vous, il montre son mécontentement pour faire comprendre que vous l'avez agacé ou énerver... » Je ne disais pas que c'était Dark, mais je savais que Never n'était pas un abrutit «... Par des gestes parfois un peu brusque » Je le regardais en souriant préférant feindre que ce n'était pas grand chose, mais je savais que le cerveau de mon ami allait carburer à cent à l'heure et je m'en voulait tout de même un peu de cela, mais voilà, je lui devais un peu de vérité.

Je pousse Never dans la cabine pour qu'il y pénètre « Tu me dira ce que tu as à me dire en sortant d'accord ? Comme ça, je réfléchis à une question en plus ok ?» Je venais peut-être de lui répondre, mais j'avais besoin d'un court instant pour entendre son avis sur le sujet, oui, je manquais cruellement de courage, mais qui pouvais-je ? Et le pire, c'est que ce n'était que le début des révélations et du questionnement. Première vraie conversation sans tabou entre nous, et même si je ne le montrais pas, j'avais peur de le perdre après tout cela.  
© 2981 12289 0


Body Talk
You're always telling about a friend we share Please believe the moments I was there Myself to everyone Reminiscing to mark the time Missing your caress It makes me feel high again You try to take it to your face it's our love drug And this is why you raise your hands like this   Jin Akanishi - Body Talk

Revenir en haut Aller en bas
Never
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Le vrai du faux [ Feat Passion ]   Mer 21 Fév - 17:47
Can't be fake with youNobody can save me
Kamisama hitotsu dake
I'm a broken rose
( Anna Tsuchiya → Rose )
Nous étions comme deux enfants qui oubliaient leurs problèmes le temps d'un moment, agréable occasion de décompressé avant que nos tourments reviennent comme ils en ont l'habitude et cela nous fera de nouveau perdre notre sourire d’insouciance que l'on affiche à cet instant présent.

Grimace présente, je posais finalement ma question qui, comme je me l'attendais, nous faisaient revenir au présent qui nous brisait au fur et à mesure la joie que nous avions ressentis tantôt. Regardant un point invisible avec un air neutre, j'attendais, ou plutôt appréhendais sa réaction au sujet que je venais de poser à ma confidente.

Son sourire semblait cacher ce qu'elle ressentait mais cela n'était qu'un des ressentis qui s'emparait de moi plus le temps passait. Regardant autour de nous, je pouvais voir la pile de vêtement qui m'était destiné non loin d'elle tandis que Passion se mettait à soupirer. Une nouvelle grimace sur mon visage apparaissait alors qu'elle prenait la parole, signe qu'elle avait trouvé comment me répondre.

Un haussement de sourcil alors qu'elle m'expliquait à sa manière la raison de cette marque qui m'intriguait depuis que je l'avais rejointe. Ainsi elle m'indiquait qu'elle avait « contrarier » quelqu'un et qu'il en avait résulté cette marque qui ne me disait rien qui vaille. La personne responsable pouvait très bien être cet homme que je haïssais, L ou bien, son petit ami qui avait peut-être appris pour son écart et c'était donc venger. Des possibilité multiples qui ne cessait de m'attaquer l'esprit malgré que la réponse ne soit présente.

Un soupire las s'emparait de cette barrière que mes lèvres faisaient pour ensuite me laisser le temps de me gratter les cheveux, fatigué de réfléchir mais la question était-elle que je ne pouvais quémander la solution à mes hypothèses.Alors que je venais de faire ceci, Passion me poussait vers cette cabine, me laissant deviner que le mannequin invisible que j'étais allait devoir de nouveau faire son show, ce qui m'avait vaincu, me faisant rire pour détendre l'atmosphère.

Je réfléchirais à comment poser mieux que toi.

Une phrase innocente mais qui cachait le travail de mon subconscient sur les informations que ma confidente venait de me fournir. Elle avait été honnête et je me devais de l'être aussi, plus que je ne le suis dors et déjà.

© 2981 12289 0


No one can stop meNo one else can see my sky
I can’t breathe, I can’t eat, I can’t sleep

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Le vrai du faux [ Feat Passion ]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Le vrai du faux [ Feat Passion ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Questions posées pour la santé - Vrai ou faux
» MAC Vrai ou faux ?
» Sapin : vrai ou faux ?
» Vrai ou faux travail ?
» vrai ou faux Corail?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAT'S THE SPIRIT! :: Ground Floor :: Boutiques-
Sauter vers: