AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Snacks Ft. Frostounet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Casper
avatar
Messages : 175
Date d'inscription : 16/07/2016



Grand manitou
Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org
MessageSujet: Snacks Ft. Frostounet    Mer 18 Oct - 0:11

 
Ft Frost

 
Snacks

 
 

 


Ce soir là je m'étais dit que j'avais enfin un peu de temps libre, rien que pour moi. Il était trois heures à peine alors qu'un silence de mort régnait dans l'hôtel. Il est vrai que lorsque les polters ne font pas la fête cette immense bâtisse peut sembler quasiment vide. J'avais délaissé mon bureau si bien rangé pour faire une petite ronde dans les étages; rien de bien dangereux rassurez-vous, je m'assure juste qu'ils ne fassent pas trop de bêtises. Je parle d'eux comme de mes enfants il est vrai, sans doute un transfert désagréable de ma part ?
Ainsi j'ai gravi chaque escalier, exploré chaque pièce, éteint la moindre lumière gênante avant de me laisser glisser aux cuisines par habitude. Oui, j'ai un trintrin bien organisé, bien peaufiné si l'on peut dire ainsi, et je dois avouer que de temps à autres cela me pèse.
Installé dans le noir, je m'évertue à dénuder une orange de sa peau épaisse. Mes ongles plongeant contre le fruit légèrement rugueux font émerger des giclées de jus au parfum délicat. D'un air neutre, je fixe la pauvre assiette sur laquelle repose le fruit, avant de remarquer avec émerveillement que le jus se stocke dans le creux central de la coupelle. L'homme est une véritable machine d'ingéniosité.

Ma silhouette bercée par la lumière de la lune, je m'adosse légèrement aux énormes cuisinières et dévore  un par un les quartiers d'agrumes. Mes papilles savourent chaque bouchées alors que ma langue danse sur les moindres morceaux pulpeux. Un véritable délice !

C'est alors que j'entends une petite voix grommelée au loin, rapidement je distingue une ombre qui s'approche puis un homme vêtu d'un peignoir, les cheveux en batailles. Cette aura m'est familière: ce n'est autre que Frost. Mon sourire s'élargit alors qu'il allume avec nonchalance la lumière dans la réserve. Sans le quitter des yeux, j'attends qu'il me remarque. Ainsi plusieurs minutes s'écoulent tandis que je pense à cette relation étrange qui est en train de prendre place dans ma vie.

Il est vrai que nous avons passé deux après-midi ensemble : celle à la bibliothèque ainsi que la seconde au bar. Des moments intensément passionnants qui n'ont cessés de me mettre dans une joie extrême... J'aimerais le détailler plus souvent, pourtant, je manque de loisir, je manque d'air.

D'un air rieur je continue le regarder dans son magnifique pyjama pour farfouiller dans les placards, les frigos. Son dos imposant porte parfaitement le peignoir qu'y l'habille et c'est sans compté son bas de pyjama sculptant adorablement ses fesses que je parviens à deviner. Je me mords les lèvres un instant avant me focaliser sur ses mèches totalement désordonnées. C'est alors qu'il choisit ce moment pour se retourner.

J'étouffe un rire amusé, je crois qu'il ne s'attendait pas ça ? N'est ce pas ? Tout en continuant de pouffer je tente d'entamer la conversation.

- Bonsoir à toi aussi. Je ne savais pas que tu piquais dans les placards dis donc !


Un nouveau fou rire prend part en moi tandis que mon regard s'encre dans le sien. Décidément...

 
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
 
Revenir en haut Aller en bas
Frost
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 11/08/2017



Peeves
Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org/t361-i-m-not-jack
MessageSujet: Re: Snacks Ft. Frostounet    Jeu 19 Oct - 15:56
Il arrive parfois que Frost ait un grand besoin de se défouler et pour cette raison, il n’hésite pas à entrainer quelques amis dans sa chute. Bien qu’il ne soit pas le plus ingérable de tous, il peut se montrer pénible, en aucun cas dangereux pour les autres, mais pour lui-même c’est tout autre chose. Quoi qu’il en soit, cette escapade au travers de l’hôtel lui avait valu de manger très peu ce soir-là. Il n’avait pas rechigné, son plat avait été bien rempli, pourtant, ça n’avait pas été suffisant en vue des sons que produisaient son estomac en plein milieu de la nuit. Il avait bien le droit de circuler à l’heure qu’il voulait pourvu qu’l ne se faisait pas prendre, en revanche, pour les cuisines c’était une autre histoire. Mais il n’aurait qu’à dire la vérité, après tout, avait-il fait quelque chose de mal ? En tout cas, il espérait que cette arme soit suffisante, du moins dans son idéal, elle l’est. Ah si seulement les abus n’étaient pas si récurent, les êtres humains en voulaient toujours plus… quitte à piétiner leurs semblables, n’était-ce pas surprenant ?

Il se traina, en peignoir, se passa un coup d’eau sur le visage et embarqua au passage brosse à dent et dentifrice pour les enfourner dans une poche. Un réflexe, presque maniaque qu’il avait l’habitude d’effectuer, comme pour entretenir son corps qui malheureusement n’était plus. S’il en avait l’impression, il ne se faisait pas d’illusion, il était mort et l’au-delà était si abstrait qu’il se demandait si des changements physiques pourraient être opérables. Il haussa les épaules, traversa les couloirs dans le noir et se mordit la lèvre en atteignant enfin le lieu du crime. Sa main se posa négligemment sur la poignée. Il n’y avait personne et il en profita pour entrer dans la réserve, se servant essentiellement de fruits pour satisfaire sainement sa faim. Non pas qu’il surveillait quoi que ce soit, mais il savait qu’il en dormirait mieux, de toute façon il en raffolait.

Finalement, avec une pomme et une mandarine à la main, il se tourna, faisant face à un gérant d’hôtel aussi surpris que lui. Son rire fusa immédiatement tandis que lui esquissa l’ombre d’un sourire. « Pris la main dans le sac on dirait » il passa sa main libre sur la base de sa nuque et pencha la tête « J’avais plus faim que d’ordinaire, et toi ? Une insomnie ? » Que faisait-il d’ailleurs, ses journées ne devaient pas être de tout repos contrairement aux siennes, pourquoi était-il encore levé ? Et mieux encore, cette rencontre n’était que plus appétissante pour le peu qu’ils se croisaient dorénavant hors de la bibliothèque. Il y avait bien eu cette fin d’après-midi, mais cela restait une exception que Casper ne pouvait pas se permettre souvent, il en avait bien conscience. « On pourrait presque croire que tu m’attendais » dit-il, dans l’unique but de le taquiner sur leur attirance réciproque. Autant lancer les hostilité dans l’immédiat, se dit le fantôme, croquant dans sa pomme sans le quitter des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Casper
avatar
Messages : 175
Date d'inscription : 16/07/2016



Grand manitou
Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org
MessageSujet: Re: Snacks Ft. Frostounet    Lun 23 Oct - 20:06

 
Ft Frost

 
Snacks

 
 

 


Sans réellement le quitter des yeux je calmais mon inhabituel fou rire avant de reprendre un air sérieux. Une faussette maligne persistait aux recoins de ma bouche quoi que je fasse malgré mon envie d'aborder la situation avec aplomb. Reposant mon menton dans le creux de ma paume, je fixais donc le sujet de mon étude depuis quelques temps. Mon sourcil s'arcqua brusquement alors que je ne cessais de remarquer l'aspect angélique de mon apparition. Entre rêve et désir je m'étirais avec lassitude en le laissant parler.

Ses lèvres mentionnèrent une faim étonnante pour une heure si tardive avant de s'intéresser à ma personne. Mon sourire s'agrandit, mes poignets roulèrent pour détendre mes jointures rouillés sans que je ne réponde pour autant. Je repoussais d'un doigt l'assiette emplit de jus d'agrumes avant de relever les yeux dans sa direction. Frost, toujours aussi effarouché, me taquinait d'une façon que je qualifierais... d'agréable ?

Je secoue la tête à nouveau, ma joie se voyait si intensément sur mon visage que je devais trouver une parade pour changer la donne.

- Je viens de finir mon travail à vrai dire ! Et même si j'ai une forte envie de t'avoir en permanence dans mon champ de vision j'ai bien peur que cela ne soit pas possible.

En vérité, à cet instant précis, je sentais ma gorge se nouer. J'avais une montagne de choses à lui dire, milles caresses à vouloir lui prodiguer... Pourtant, j'étais coincé dans ma condition et cette crainte de le blesser me tordait trop les tripes pour que je ne m'imagine ne serait-ce qu'une seconde une relation avec lui.
Ma tête s'abaissa lourdement. Mon corps entier semblait être une roche des plus dure quoi que je fasse, quoi que je ressente. Gêné par l'aveu déclamé auparavant, j'imitais son geste de masser sa nuque de façon si significative, je l'avais tellement observé que cela m'avait atteint.

Reprenant mes esprits et mon appui contre la cuisinière je le contemplais à nouveau, faussant le sentiment de tristesse me broyant le coeur.

- Tu sais... à force... c'est toi qui va toujours finir par m'attendre. Je te l'ai dit...

Mon ton grave disparu alors que je m'étonnais de le voir si rayonnant malgré l'atmosphère lourde de la pièce. C'était un véritable soleil. Oserais-je dire le mien ? Non...

 
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
 
Revenir en haut Aller en bas
Frost
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 11/08/2017



Peeves
Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org/t361-i-m-not-jack
MessageSujet: Re: Snacks Ft. Frostounet    Mar 24 Oct - 16:42

Ce rire, il ne l’avait jamais entendu, pourtant il lui réchauffait le cœur. Loin de lui l’idée de vouloir faire le pitre pour inlassablement écouter cette douce mélodie, il se contenta de s’en délecter et de graver dans sa mémoire l’effet qui accompagnait ce son. Sans se démonter, Frost pencha la tête sur le côté, poursuivant sur un air de défi sa dégustation nocturne sans sourciller, laissant entendre qu’il avait simplement faim et que peut-être, son interlocuteur avait eu envie de le voir. Il ne cachait pas son enthousiasme face à lui, pourtant, c’était étrange, car Casper n’avait pas l’air très expressif aux premiers abords. C’est cette lueur qui avait mis la puce à l’oreille du fantôme, ce regard tout aussi particulier qui l’avait interpellé et qu’il décelait contrairement aux autres. Pourquoi ? Voilà ce qu’il aurait voulu lui demander, mais il connaissait par avance la réponse : il n’y en aurait pas. Ainsi, il poursuivit, s’étonnant de savoir qu’il avait cette place particulière, assez pour être désiré.

Sa main qui avait gagné son cou retomba. Il croisa ses bras, observant les mimiques similaires aux siennes du jeune homme qui visiblement manquait cruellement de confiance. Ce n’était sans doute pas en lui, mais en les autres et ce sentiment-là fit un tel écho à l’âme errante que son regard papillonna quelques secondes. Il se souvenait de quelque chose, c’était assez vague, mais sa perception des choses lui assurait que d’un monde à l’autre il n’avait pas tant changé. Ainsi, il se mit à sourire brièvement. L’essence d’une personne ne dépend clairement pas de son état, elle reste là, enfoui, jusqu’à ce que découverte. Une remarque qu’il garda pour lui avant d’approcher de son interlocuteur. Pourquoi était-il aussi énigmatique ? ça avait si peu d’importance, mais il ne pouvait s’empêcher de s’intéresser à la personne plus qu’à ce qu’il pouvait lui apporter. Clairement, toutes les questions sur l’existence, il n’en avait que faire, cette vie-là lui plaisait, elle était paisible contrairement à la mort qui pouvait être douloureuse et dont le périple prédécesseur était tout aussi tumultueux qu’une mer en pleine tempête.

« Je suis patient en plus d’être têtu. Si tu ne le savais pas, peut-être que nous n’avons pas assez passé de temps ensemble, ainsi nous devrions profiter de cette rencontre… ce serait dommage de ne pas sauter sur l’occasion, n’est-ce pas ? » Son approche aussi calme et assurée n’avait pas été grandement remarqué, le voilà maintenant face à lui, bloquant presque l’accès en posant ses deux mains de part et d’autres du propriétaire des lieux. Allait-il le repousser ? Il mourrait d’envie de le chercher, de savoir où étaient ses limites afin de l’aider à les repousser. Il voyait en lui toutes ces barrières qu’il s’imposait seul et se demandait finalement en quoi consistait ce travail pour qu’il ne s’accorde aucun plaisir à part celui d’un voyeur ? « Dis-moi, Casper… pourquoi j’ai l’impression que tu t’interdis plus de choses qu’il n’en faut en réalité ? Je te mets en garde une nouvelle fois, je ne ferais pas partie de ces choses… et c’est mon choix » dit-il, son visage si proche du sien que leurs lèvres se frôlaient. Il en mourrait d’envie et son hôte s’entêtait, le choix du givré, lui était déjà scellé.
Revenir en haut Aller en bas
Casper
avatar
Messages : 175
Date d'inscription : 16/07/2016



Grand manitou
Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org
MessageSujet: Re: Snacks Ft. Frostounet    Mar 24 Oct - 22:40

 
Ft Frost

 
Snacks

 
 

 


Je le sentais s'approcher sans réellement réaliser son geste; les mots qui peinent à sortir étaient confus, emmêlés, alors je les gardais simplement pour moi. Enfermé dans mon silence pitoyable, ma lèvre inférieure tremblait étonnamment sous cette pression soudaine pesant sur mes épaules. Lui, qui jusqu'ici n'avait jamais posé de questions commençait à s'interroger sur mon mode de vie, mes choix. D'un air vide je le dévisageais avec un air pensif. Mes yeux s'arrondissaient, mon souffle s'amenuisait tandis que je le sentais désormais juste à mes côtés. Ma bouche se ferma, se rouvrit et ce ballet s'éternisa un instant. Je ne cessais de l'écouter, pendu à ses lèvres je comprenais enfin la mesure des mots qu'il venait de me souffler.
Mes iris d'un noir d'onyx se mêlèrent aux siennes à mesure que les centimètres nous séparant semblaient disparaître peu à peu. Tout mon être se tendit, muscle par muscle, je me laissais gagner par une étrange panique devenue indomptable. Agrippant le rebord des cuisinières à l'aide de mes jointures blanchis je glissais un regard sur le carrelage parfaitement propre de la pièce. Je ne saurais dire si je tentais réellement de fuir la situation ou de la comprendre. Lorsque je me redressais à la suite de ce moment d'intense réflexion avec les carreaux marbré je pressentis qu'il était temps d'aller de l'avant. D'un murmure faible je répondis...

- Je ne m'interdis pas tant de choses que ça. J'essaie seulement de ne blesser personne.  

Poussé par une force totalement inconnue mon bras droit se mit à lentement s'approcher du visage de mon interlocuteur. La peau laiteuse dessinant le creux de ma paume glissa doucement contre la joue de Frost. Un frisson me parcourut de la tête aux pieds. J'en avais longtemps rêvé.

- Je te sais têtu... et je n'ai pas le courage de lutter face à toi. Tu me rends bien trop faible, c'est sans doute ça qui me fait peur. Je ferais mieux de t'accepter, n'est-ce-pas ?

Mon timbre ténu s'effaça pour laisser place à un blanc dont la douceur me troubla. Les recoins de ma bouche se fendirent d'un sourire timide et je m'avançais déjà pour prendre ce baiser tant désiré.
Nous nous rencontrions pour la première fois, quand bien même cela n'était que le commencement, mon corps s'animait d'une ferveur telle que le contrôle de nos embrassades m'échappait un instant.
Je mordillais de temps à autres, le réclamait faiblement avant de reprendre cet échange passionné. De ma main gauche que je faufilais contre sa nuque je le fis se rapprocher davantage de moi; c'est comme si ce simple moment dans ces fichus cuisines scellait un tournant dans ma vie d'âme souffrante.

Mais il fallut reprendre son souffle. Mon palpitant battant à tout rompre dans ma poitrine, mon front rencontra celui de Frost tandis que je souriais le plus joyeusement du monde.

- Je ne suis pas si sage hein ? Oups...

 
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
 
Revenir en haut Aller en bas
Frost
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 11/08/2017



Peeves
Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org/t361-i-m-not-jack
MessageSujet: Re: Snacks Ft. Frostounet    Mer 25 Oct - 21:23

Il s’approchait lentement, observait le jeune homme en face de lui qui semblait tout aussi troublé par ses mots que son comportement. Il n’envisageait pas une seconde d’agir contre son gré, simplement testant les limites pour ne pas les briser trop violemment. Au contraire, Frost voulait qu’elles fondent, qu’il lui offre l’accès à lui, seulement à lui. Il n’avait pas l’habitude. Certes, les challenges étaient exaltant, cependant ça n’avait rien de comparable avec Casper, ce n’était pas un défi à relever, c’était une volonté, un besoin d’être proche de lui et d’en découvrir toujours plus. Il s’était demandé si son statut l’avait intéressé, pour finalement se dire stupide d’y avoir seulement songé. Non, sa réputation il ne voulait la devoir qu’à lui, le respect allait dans les deux sens et il était d’avis qu’il devait le gagner ou l’imposer de lui-même, pas selon le statut d’un autre. Par ailleurs, en y réfléchissant, ce devait-être pénible d’être le responsable, d’être celui à la fois craint et critiqué. Mais ceux qui jugent sans connaître ne valent pas mieux ni moins, ils sont simplement, pour Frost, fermés et ignorants… gare à ceux qui souhaitent le rester cependant, ceux-là sont les pires. Il hausse les épaules, continue sa marche lente pour atterrir si proche de Casper qu’il ne peut simplement pas résister à lui faire remarquer ses propres interdictions. Il ne voulait pas être un objet que l’on place sous verre.

C’était intriguant, qui blesserait-il ? Pourquoi prenait-il cette décision ? Frost resta silencieux après ses questions, laissant le gérant poursuivre tandis que sa main se posait sur sa joue. Il prit le risque de faire de même en disposant des siennes sur ses hanches, remontant légèrement tandis que ses lèvres goutaient enfin à celles de l’autre fantôme. Il profita, laissant cette langue mutine se glisser entre les siennes, entamant une danse destinée à s’apprivoiser, se connaitre pour mieux se déchainer. À plusieurs reprises, il mordilla sa lèvre, jouant, reprenant son souffle et finalement mis fin au baiser pour reprendre haleine. La remarque venant de briser le silence le fit rire à son tour, il ne recula pas, ne lâcha pas la taille du propriétaire, se demandant bien ce qu’il devait faire à présent. Mais ça lui revint, blesser, pourquoi ? Qui ? « Je suis content que nous soyons d’accord sur mon obstination et ton abdication. Mais je ne comprends pas comment tu pourrais me blesser et pourquoi tu en as si peur, ce sont des choses qui arrivent parfois et que l’on ne regrette pas pour autant » qu'avait-il exactement en tête ?
Revenir en haut Aller en bas
Casper
avatar
Messages : 175
Date d'inscription : 16/07/2016



Grand manitou
Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org
MessageSujet: Re: Snacks Ft. Frostounet    Dim 29 Oct - 0:20

 
Ft Frost

 
Snacks

 
 

 


Enchaîné à lui par sa poigne ferme autour de mon bassin, je ne le quittais pas des yeux et le laissais rire tout comme moi. Ravi de partagé un moment si délicatement heureux je ne perdis pas mon sourire et peinais à résister face à l'envie de l'embrasser encore, encore et encore. Mais évidemment Frost ne tarda pas à poser des questions. Un souffle las m'échappa, d'une main je cachais une partie de mon visage en fuyant son regard : qu'allais-je bien pouvoir dire dans un moment pareil ?
Prenant davantage appui sur le plan de travail en métal, je secouais la tête avec ferveur en avalant ma salive.

- Tu ne peux pas encore comprendre... Je ne peux pas t'en parler pour l'heure ! Il faut... il faut déjà que tu fasses ton propre chemin vers la vérité.

Comment lui annoncé que j'avais connu son lui d'avant ? Comment lui confier que je l'avais tant aimé qu'on avait du m'amputer de cette mémoire pour que je retrouve mon sérieux à nouveau ? Comment aurait-il pu comprendre que finalement c'était moi qui avait peur de faire encore une erreur vu notre passé commun... Si je n'avais pas su le protéger avant, comment le pourrais-je aujourd'hui ?
Une larme traîtresse glissa sur ma joue tandis que je caressais les doigts de Frost cramponnés à mon costume. Je relevais vers lui un visage désarmé, meurtri...

- Je t'aime vraiment à en crever. Même si il ne reste pas grand chose de moi... même si je regrette un jour cette décision... Je suis tout à toi. Je te le jure.

Faisant craquer mon dos d'une façon sonore, je me redressais et enfouissais ma tête dans son cou en l'enlaçant pour la première fois. J'inspirais son parfum à plein poumons, promenant mes doigts dans sa tignasse légèrement désordonnée.

- Pardon... Pardon de te dire tout et son contraire. Pardon de vouloir te repousser alors que l'on vient tout juste de partager quelque chose. Reste avec moi... S'il te plaît. J'aimerais te combler. Sincèrement...

Mes bras se refermèrent davantage contre lui tandis que mes lèvres effleuraient son cou. J'étais si troublé, si pris sous l'intensité de l'instant que j'hésitais entre désir et échange.

 
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
 
Revenir en haut Aller en bas
Frost
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 11/08/2017



Peeves
Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org/t361-i-m-not-jack
MessageSujet: Re: Snacks Ft. Frostounet    Dim 29 Oct - 19:01
Le contact de ses lèvres contre les siennes, cette langue qui venait danser et leurs échanges dans leur globalité électrisait le fantôme, frissonnant à la délicieuse sensation qu’il avait l’impression de retrouver. Néanmoins, il n’avait à sa connaissance pas eu de relation aussi revigorante pour faire battre son cœur à tout rompre. Il se demandait encore pourquoi Casper refusait tant de se faire du bien en sa compagnie, pourquoi est-ce qu’il le fuyait parfois, quand d’autres il réclamait comme à cet instant, plus, bien plus que Frost ne l’aurait imaginé. Et la question eut l’air de le secouer si violemment qu’il y eut un silence avant qu’il ne lui parle par énigme. Frost, loin d’être idiot se doutait bien que ses souvenirs réapparaitraient et qu’ils soient bons ou mauvais, ça n’avait d’importance pour lui que cette vie passée, les erreurs qu’il aurait pu commettre et qu’il évitera dorénavant. N’était-ce pas une seconde chance ? Pourquoi la gâcher en tenant comptes d’évènements qui n’ont plus lieu d’être ? À moins de retrouver un ou des proches, oh oui, il espérait. Il ne répondit rien, l’observant, cherchant dans son regard une réponse à cette étrange prise de parole mais malheureusement rien ne vint. La seule chose qu’il vit c’est cette larme qui fit son chemin et qu’il stoppa net de sa main. Le regard troublé du gérant le surpris énormément et les confidences qui suivirent. Se connaissaient-ils ? Il en avait la conviction, malheureusement il ne se souvenait pas et celui qui était blessé ce n’était pas Frost, non, c’était bel et bien son interlocuteur.

Les bras de Casper se posèrent autour de son cou, l’enlaçant soudainement. Les mains du givré qui était complètement démuni face à autant de révélations se refermèrent par réflexe dans son dos. Il ne savait pas quoi faire, n’avait jamais géré une telle crise et pourtant, son instinct lui criait simplement d’agir avec douceur. Il n’en était pourtant pas capable, si ce n’est avec maladresse et caressa lentement le dos du jeune homme. Maintenant qu’il y pensait, ils devaient avoir le même âge, à peu près, du moins physiquement et plus il creusait l’idée, plus la logique de cette relation lui sautait au nez. Il n’en dit rien, son cœur un peu trop affolé cherchait à se calmer, à caler son rythme sur une cadence plus sereine et faire en sorte que Casper suive également. Ce qu’il cherchait, c’était la chaleur de cet intriguant personnage ainsi qu’à percer cette carapace, mais il ne s’était pas imaginé une seconde que cela serait aussi facile. C’était parce que Frost était Frost… ou par ce qu’il était avant de l’être sans doute, néanmoins, c’était perturbant de se dire qu’il possède toutes les clés, quand lui, n’avait absolument pas cherché à comprendre et s’était dirigé vers lui par instinct. Qu’est-ce que tout cela pouvait bien cacher ? Toujours silencieux, ses mains redescendirent sur les hanches du propriétaire, l’éloignant assez pour lui faire face. Frost avait brisé cette chaine invisible, il lui semblait, de si nombreuses fois qu’il ne s’était pas rendu compte à quel point elles étaient tenaces chez Casper.

« Je ne suis pas en mesure de tout saisir pour l’instant, mais j’imagine que je ne manque pas de temps pour cela, soit, je ne poserais pas de questions. La seule chose que je demande c’est de savoir s’il y a une raison à cette peur que tu as d’être avec moi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Casper
avatar
Messages : 175
Date d'inscription : 16/07/2016



Grand manitou
Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org
MessageSujet: Re: Snacks Ft. Frostounet    Dim 29 Oct - 19:27

 
Ft Frost

 
Snacks

 
 

 


Le charme se rompit lorsque je sentis ses paumes qui m'écartèrent doucement de son aura salvatrice. Encore sous le coup de l'émotion je le dévisageais en essuyant d'un revers de main une dernière larme douloureuse. Je l'écoutais parler tandis que la vision de son corps à terre me frappa. Une douleur vive me saisit en plein coeur alors que je peinais à rester debout. N'entendant plus que ses mots comme des bribes je ne pus retenir certains mots...

- Je ne veux plus qu'on me laisse derrière... Je ne veux plus que on m'enlève quelqu'un... Je veux juste essayer d'oublier et de me dire que cela n'arrivera plus.

D'une démarche pantelante je reculais pour me poser faiblement contre les cuisinières scintillantes sous la lumière de la lune. Mes pleurs dégringolant toujours un peu plus des recoins de mes yeux je tentais de marmonner une explication.

- On m'a toujours tout pris... Tout. Alors pas toi ! Pas cette fois... Je n'y survivrais pas ! Je ne veux plus de cette sensation de vide, de cet abandon... J'ai déjà tellement de peine. J'ai juste peur de prendre ce risque parce que tôt ou tard je me dis que tu disparaîtras...



Comme cette fois là... Ou nous avions prévu ce picnic mais que tu n'es jamais venu et que la seule chose dont je me souviens c'est ton corps allongé sur le sol de ce chalet.

Je peinais à conserver mon image si stoïque malgré toutes mes tentatives et continuais de pleurer à chaudes larmes contre mes paumes déjà humides. Jamais cela ne m'étais arrivé depuis mon arrivé dans ce monde glacé, dans ce monde mortifère. L'espace d'un instant je calmais cet élan désespérément pitoyable qui venait de se produire en me mordillant la lèvre avec horreur; je venais peut-être pour passer pour un dingue...
Mes yeux détrempés se posèrent finalement sur mon compagnon. Je savais qu'il était en mesure de comprendre ma souffrance mais sa réaction demeurait un mystère pour moi.

Je ne tendis ni main, ni bras, ni lèvres. Il était inutile d'espérer vu la tournure que prenait cette scène tragique. Sortant de ma poche un mouchoir d'un blanc immaculé j'essuyais mon visage avant de reprendre ma stature habituelle. Une fois que cela fut fait j'arborais une attitude distante, totalement mécanique.

- Je crois que tu sais tout maintenant... Il n'y a rien d'autres à ajouter.

Je me saisissais de mon assiette, déversais les restes d'oranges dans une poubelle avant de la déposer dans un lavabo. Frost ne devait que voir mon dos; de toute façon je n'étais pas en mesure de voir son regard pour l'heure.

 
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
 
Revenir en haut Aller en bas
Frost
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 11/08/2017



Peeves
Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org/t361-i-m-not-jack
MessageSujet: Re: Snacks Ft. Frostounet    Lun 30 Oct - 4:21
Frost avait du mal à saisir, mais les larmes de Casper face à lui et sa gêne l’aidaient à comprendre que cette homme jusque-là si mystérieux, si froid était, ou avait été un être humain comme tous les autres. Il avait cette chance ou ce malheur de se rappeler de tout et de posséder peut-être la mémoire d’une partie des résidents. Tous étaient destinés à recouvrer leurs souvenirs peu à peu, Frost ne faisant pas exception, il se demanda si ce petit garçon avec lequel il avait partagé ses repas pouvait être Casper, mais se ravisa, trop peu d’éléments se profilaient encore. En revanche, il apprit entre deux sanglots que le propriétaire avait été abandonné… et que cette réaction qu’il avait témoignait d’une grande perte. « cette fois » lui avait-il dit. C’était certain, ils se connaissaient, ils avaient déjà vécu quelque chose, mais il était incapable de se souvenir et sa gorge se serra à la fois par la contrariété de n’y parvenir et les pleurs qui le meurtrissaient. Il déglutit laissant le jeune homme reprendre contenance, bien qu’il ne parvenait pas à calmer les grimaces qui déformaient son visage dans une douleur qui faisait au fond de Frost un écho violent.

Il demeurait de marbre, non parce qu’il y était insensible, au contraire. Il venait d’en apprendre énormément en si peu de temps et cela le troublait vivement. Il avait quelque chose à voir avec ce comportement qu’avait l’autre fantôme. Quelque chose à voir avec sa mort peut-être ? Lui qui se posaient peu de questions ou s’obstinait à les chasser de son esprit en avaient énormément, agrémentées de théories aussi farfelues les unes que les autres. Casper lui faisait maintenant dos, laissant entendre qu’il savait à présent et oui, d’une part, il avait appris leur lien, d’une autre, il avait toujours cette impression de ne plus être la même personne et pourtant de demeurer attaché à lui, pour l’éternité qu’il le veuille ou non. Il ne s’était pas dirigé vers Casper par intuition, il l’avait fait par une attirance qu’il avait, visiblement déjà eu. L’ancien et le nouveau Frost conservaient cette essence qui réuniraient quoi qu’il arrive les deux âmes sœurs. Oui, c’était sans doute cela.

Doucement, il s’approcha, glissant ses bras sur les côtes du gérant, les enroulant autour de sa taille pour poser ses lèvres contre sa nuque, humant ce parfum avant de déposer un baiser et de resserrer doucement sa prise. Le givré glissa quelques mots à l’oreille de celui qui semblait porter le monde sur ses épaules. Casper était plus fragile qu’il n’y paraissait, peu importe ce qu’il était, ce n’était pas une conscience supérieure qu’il possédait, c’était celle d’un homme, meilleur ou non, ça ne pouvait pas être une mauvaise chose. « Mais, que ce soit l’ancien ou le nouveau Frost, c’est apparemment toi que j’ai décidé de hanter pour toujours alors » il marqua une pose, trouvant cela ridicule, mais se mordit la lèvre « Même si je ne suis pas doué pour parler sentiment, je pense simplement que peu importe, on se retrouvera toujours Casper… en tout cas j’y veillerais »
Revenir en haut Aller en bas
Casper
avatar
Messages : 175
Date d'inscription : 16/07/2016



Grand manitou
Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org
MessageSujet: Re: Snacks Ft. Frostounet    Lun 30 Oct - 8:07

 
Ft Frost

 
Snacks

 
 

 


Faisant face à l'évier en métal, j'avais presque l'impression de devenir de la même matière que lui. Mon coeur se faisait froid, dur; a force de passer trop de temps ici ma sensibilité s'en trouvait affecté au plus haut point sans que je ne puisse comprendre pourquoi. Sans doute cela était il du a mon travail qui me brisait le coeur et les os… Ces viles esprits voulaient ma peau. À moitié en lambeau je ne bougeais pas et finis par sentir une chaleur autour de moi.
Des bras qui se refermerent sur ma personne, des chuchotements à l'oreille. Je laissais Frost embrasser ma nuque tout en tournant la tête vers lui. Il me confia que quoi qu'il puisse arriver il reviendrait toujours… d'une façon éternelle… mais allaient-ils le laisser faire ? J'avais envie d'y croire.
C'est alors que mon corps ne répondit plus, il se tourna de lui même contre celui que j'aimais, une fois que cela fut fait j’avais tout simplement observé l'homme qui me faisait face. Il n'y avait pas de différences… pas d'ancien ou de nouveau. Il y avait juste un toi devant moi.

- Tu promets des choses que tu ne peux garantir… et pourtant…

Je secouais la tête de gauche a droite tout en réfléchissant. Et pourtant tu en es capable de tout ça…. . De nouveau face à lui je saisissais ses mains et les embrassais comme le dernier des cadeau avant de l'embrasser passionnément. Cette fois ce fut un mélange de sensation qui m’électrisa jusqu'au plus profond de moi. J'étouffais des grognements de temps à autres, plaçant mes mains sur sa taille, sur son torse; il était si accessible désormais…. Et j'avais tellement attendu.

Jamais nous ne nous étions embrassés avant ce soir là, même pas lorsque tu vivais parmis les vivants… J’avais toujours éviter d'arriver à une telle situation de désir pour te préserver mais désormais c'était impossible de me retenir. Je t'aimais bien trop…


Continuant mon délicieux manège, je sentis poindre une excitation sans doute trop précipitée et me calmais difficilement afin de contrôler ce feu naissant en ma personne. Prenant un peu de recule, j’admirais Frost avec douceur.

- Pardonne-moi mais tu me dis de si jolies choses que j'avoue peiner à me contrôler parfaitement. En tout cas…  je cède. Soyons ensemble, hante moi jusqu'à la fin.

Glissant ce murmure furtif à l'oreille de mon interlocuteur, je laissais ma langue doucement titiller son lobe avant de m'écarter d'une distance convenable, reprenant ma place contre les cuisines. Tout cela était beaucoup trop intense pour une nuit pareille….
 
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Snacks Ft. Frostounet    
Revenir en haut Aller en bas
 
Snacks Ft. Frostounet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des collations aux fruits: City Snacks
» Opération coup de poing dans quatre snacks de Manosque
» [Snacks & Bonbons Japonais] Foodjibox par Hitek

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAT'S THE SPIRIT! :: Basement :: Cuisines :: Réserve-
Sauter vers: