Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 let's play together [Ft NEVER]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cloud
Poltergeist
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: let's play together [Ft NEVER]   Dim 19 Nov - 3:48
Let's play togetherNever & CloudI hear a voice say : don't be so blind. It's telling me all these things that you would probably hide. Am I your one and only desire ? Am I the reason you breathe ? Or am I the reason you cry ? (Saliva → Always)Pour les gens, être accro au jeu est une maladie. Une addiction malsaine, qui pour le plus faible des hommes fait perdre la tête. Pour d'autres, le jeu est un besoin vital, c'est exactement ce que Cloud ressent. S'il n'avait pas le jeu, il serait depuis un bon moment devenu fou. Le jeu est un stimulant qui lui permet de ne pas se laisser totalement dévorer par le poids de l'éternité. Éternité qui lui a été accordée sans qu'il ne puisse la refuser, ou peut-être de son vivant avait-il supplié à l'article de la mort qu'on lui accorde une nouvelle chance ? Qui sait ? Après tout aucun souvenir ne s'était imposer à lui quand il ouvrit les yeux ici pour la première fois et en toute franchise, il ne savait pas s'il voulait vraiment se souvenir. Car oui même si Cloud affirmait à tous qu'il n'avait peur de rien, il appréhendait énormément ce qu'il pouvait être de son vivant, et même s'il voulait en apprendre plus il savait désormais depuis le retour de leur gardien qu'aucune réponse le lui serait accorder réellement, et même s'il n'osait l'avouer cela le dérangeait quelque peu, mais que pouvions nous y faire ?

Bien que plonger dans ses pensées les plus secrètes Cloud vagabondait dans l'hôtel et ses extras a la recherche d'une personne en particulier, ses sens en alerte au cas où la cible de ses recherches se montrerais enfin : Never. Cet homme qui avait réussi a piqué les nerfs de Cloud, il a fallu que ce type l'insulte, insinuant que ses amusements n'était qu'amusement puéril et bien d'autre imbécillité du genre et avait gratifier Cloud d'un regard remplis de dédain ce que notre jeune âme n'avait clairement pas accepter, on ne critique pas ses jeux, on ne critique pas, c'est règle et on ne le critique pas sans le connaître. Et malheureusement, c'est ce que ce Never avait a plusieurs reprise fait, Cloud était donc bien décider de faire payer à ce petit insolant le manquement à ses règles.

Ses pas l'avaient guidé dans les boutiques de l'hôtel, et même si ses pensées vagabondaient ici et là, il prit le temps de laisser ses yeux se poser sur les vitrines jusqu'à ce que dans une des boutiques il appreçoit l'objet de ses recherches : Never. Celui-ci était dans ses pensées quand Cloud rentra dans la boutique, un petit sourire mauvais s'était peint sur ses lèvres et ses pas le guidèrent derrière ca gentille petite proie " Coucou toi " Cloud avait attraper très rapidement le bras de Never et le maintenait dans le dos de ce dernier " Si tu cri, je le casse " Avait-il chuchoté à son oreille " Alors mon chou, je t'ai manqué ? "  Ce n'était pas la première fois que Cloud l'avait approché intimement de la sorte, mais les multiples piquent de Never l'avait fait devenir un peu plus sérieux. Il serrait un peu plus le bras de Never avec un gros sourire " Je crois que toi et moi, on va discuter dans la cabine qu'en dit tu ? " À vrai dire, il ne lui laissait pas vraiment le choix et il se doutait que Never en fût conscient, il me tira avec lui dans une cabine quand les vendeurs regardaient ailleurs et bloquât la porte  " On va jouer tous les deux maintenant qu'en dit tu ? " Le sourire que Cloud abordait n'avait rien de doux bien au contraire...
© 2981 12289 0


The ultimate measure of a man is not where he stands in moments of comfort and convenience, but where he stands at times of challenge
Revenir en haut Aller en bas
Never
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: let's play together [Ft NEVER]   Dim 19 Nov - 12:46
Let's play togetherCloud ft NeverI kept everything inside and even though I tried, it all fell apart. What it meant to me (Linkin Park→ In the end)Si certaines personnes aimaient les problèmes au point de supplier leurs présence, ils en étaient en total opposition avec moi qui ne cherche qu'une existence d'âme calme et reposée. Malgré toute la bonne volonté que j'avais, je me retrouvais si facilement dans les tourments, les tortures ainsi que la victime de plusieurs mauvais tours, ce qui était dégradant au fait que l'attraction que j'appliquais pour ce genre de chose n'était pas voulu.

Dernièrement, ma vie était tout ce qu'il y avait de plus bordélique en comptant ce souvenir qui m'habitait, les blagues de Pearl à mon égard et les révélations de Passion pour finir par les approches emmerdantes et constantes de Proud à mon égard. Je ne savais si mon mentale pourrait tenir sans ressentir une explosion face à cette malchance qui m'accompagne. Je me devais de vivre dans cet environnement, avec cette difficulté que l'éternité m'avait imposée depuis mon arrivé. Des ennemis qui viennent à ma rencontre dont la raison m’échappait.

Je ne savais pourquoi je m'étais retrouver dans cette boutique où les vêtements m'étaient inconnus. Mon subconscient m'aurait-il jouer un tour ou bien les pratiques de ma confidente avait-ils déteins sur moi ? Je n'en savais rien mais j'allais m'adapter à l'endroit qui, heureusement pour moi, semblait calme. Vagabondant donc dans cet endroit, je zieutais chaque recoins de ce magasin dont je n'avais eu connaissance quelques jours auparavant seulement.

Me retrouvant un peu à l'écart, voyant certains vêtements plus centrer dans mon style, je m'étais dirigé vers ceux qui d'ordinaire devrait me convenir. Les analysant avant de les sortir de leurs rangements pour mieux appréhender la chose,je les remettais quelques secondes plus tard, décidant finalement qu'ils n'étaient pas nécessaires.

Des vendeuses qui me regardent d'une façon que je ne comprenais pas, je les ignorais simplement, remettant mon attention sur les vêtements, soupirant face à cet activité si étrange, jusqu'à ce que mes yeux se stoppèrent sur divers accessoires que j'appréciais secrètement. M'approchant de ses accompagnements, je m'étais de nouveau adonné à un essayage des plus rapides, n'en ayant pas vraiment vu à mon goût. Abandonnant donc cet activité qui ne collait en rien avec ce que j'étais, je me perdis dans mes pensées, ne faisant attention à ce qui m'entourait.

Des pensées qui fut vite déchanté par la vision de mon ancien souvenir qui revenait à la charge dès qu'une solitude de mon coté était présent. Une solitude devenue cauchemar lorsque je me revois en tant qu'enfant isolé de mon cocon familiale, effacé physiquement par des mortels qui devaient être mes parents. Attention inexistante qui était présente ici de certaines manières, mais allait-elle aussi disparaître ? Allais-je me retrouver comme ce bout d'homme ? Cette peur qui tiraillait mes entrailles s'amusait à me faire croire qu'on pourrait disparaître plus les flashbacks revenait. Perdant notre statut d'amnésie, sommes-nous destinés à changer si nos souvenirs présentes nos terreurs ?

Des tourments devenant de plus en plus fort, je n'avais pu imaginé que dernière fois, ce tenait ce nouveau bourreau fraîchement débarqué. Un chuchotement au creux de mon oreille, un léger frisson en vue de ma faiblesse qui était cet partie de chair, je ne pouvais que me figer en réaliser qui était le porteur de cette voix.

Cloud....

Alors que je m'apprêtais à fuir cet homme si inutile dans mon espace ainsi que risible, je ne put faire un quelconque mouvement lorsque mon bras se retrouva prisonnier de son emprise, sans une once de délicatesse si l'on pouvait entendre cet avertissement qu’il venait de m'imposer. Cet homme était un nouveau fou, un bourreaux, un homme qui n'étaient en rien bénéfique pour ma vie de mort et pourtant, le destin l'a mis sur mon chemin, m'obligeant à le supporter.

Un visage neutre, je ne montrais la légère douleur que Cloud prodiguait à mon bras en renforçant son emprise, ne laissant qu'un soupire las lors de sa phrase plus incompréhensible que jamais, venant de se frayer un chemin sur ses lèvres. Etait-il si peu saint d'esprit pour pensé qu'il m'avait manqué ou était-il juste une personne manquait d'amour au point d'imaginer que je l'appréciais ? Un rire sortit de mes lèvres, un rire étrange que je ne pourrais décrire en vue de cette nouveauté.

Ne serais-ce pas plutôt l'inverse ? Tu es celui qui est venue et non l'inverse.

Un tact inexistant comme à mon habitude lorsque je le croise. Je ne peux supporter sa personne au point de lui montrer un irrespect total ou bien une insolence sur-présente avec lui. Je ne savais dosé mes propos, ne savais les limites du monde qui m'entourait mais cela n'était nécessaire. Aucune attache et aucune envie de faire attention à cet homme m'habitait.

Une invitation à parler ou plutôt une affirmation de sa part qui ne laissait place à la discussion, me déroutant déjà était parvenue à mes oreilles, laissant mes yeux vérifiés la distance entre nos deux âmes et les vendeuses. Connaissant cet être, je ne voulais que des innocentes personnes viennent nous importuner, aussi bien pour leurs santés que ma survie. Me laissant entraîner dans une cabine assez proche, je n'avais pu laisser un son s'entendre.

Rentrant dans cette futur prison qu'il avait choisit, il venait de bloqué ma seule issue de sortie par son corps et sa présence. Cette journée allait être apocalyptique, surtout lorsque ce mot tabou qui n'était autre que « jeu » venait d'envahir cet espace si étroit pour nous deux. Un haussement de sourcil s'était fait présent sur mon visage avant que mon regard s'encre dans le sien. Pensait-il vraiment que j'allais me laisser faire ou bien accepter ?

Tu peux jouer tout seul, tes jeux ne m’intéressent pas le moins du monde.

Alors que je tentais de le pousser, il s'étaient collé à moi comme pour me montrer qu'il était en condition de puissance, et que je n'avais mon mot à dire. Son sourire malsain me fit déglutir. Je me retrouvais dans la merde, cela ne changeant rien à mon nouveau quotidien.

Dans quel merde m'étais-je retrouver encore ?
© 2981 12289 0


No one can stop meNo one else can see my sky
I can’t breathe, I can’t eat, I can’t sleep

Revenir en haut Aller en bas
Cloud
Poltergeist
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: let's play together [Ft NEVER]   Ven 22 Déc - 17:02
Let's play togetherNever & CloudI hear a voice say : don't be so blind. It's telling me all these things that you would probably hide. Am I your one and only desire ? Am I the reason you breathe ? Or am I the reason you cry ? (Saliva → Always)Cloud, ce jeune homme était un mystère même pour lui-même et ses propres réactions le surprenaient par moment. Mais une chose dont il était sur, c'était qu'il ne supportait pas que la personne dont il retenait actuellement le bras lui ai manquer de respect. Il n'était pas le genre à prendre la mouche ou quoi que ce soit, mais le jour où Never avait ouvert la bouche pour critiquer sa façon d'être, Cloud n'était clairement pas dans un bon jour et avait prit en grippe le jeune homme qui ne le portait pas dans son cœur non plus.

Une fausse moue boudeuse s'était peinte sur son visage, avant de simplement lâcher un petit rire amuser, quand le jeune homme lui rétorqua que c'était plutôt sa personne qui lui manquait « Oups toucher » Avait-il simplement répondu avant de l'emmener dans la cabine a l’abri des regard pour s'amuser un peu avec Never bien qu'il se doutait que celui-ci ne soit enclin à discuter et jouer avec lui de son plein gré. Cloud ne forçait jamais les gens à quoi que ce soit, mais comme on dit toujours il y a toujours l’exception qui confirme la règle et bien malheureusement pour Never il était cette exception pour Cloud.

Dans la cabine Cloud avait informé Never de ses intentions, jouer et discuter ou l'inverse tout dépendrait de son humeur à vrai dire. Never essaya de repousser après avoir affirmé que tous ses jeux ne l’intéressaient aucunement ajoutant même qu'il pouvait jouer seul « Le jeu n'a aucun intérêt si je suis seul, tu ne crois pas ? » Cloud se colla plus à lui « Mon petit Never tu ne partira que quand je te le dirais hm ? » Sa voix froide laissait quand même paraître une petite pointe d'amusement à la situation.

Observant le visage de Never, Cloud s'amusa à lui tordre un peu plus le bras « Tu sais, j'aurais pu ne jamais entrer dans ta petite routine » A chacun de ses mots, il continua de tordre le bras du malheureux qui n'avait fait que de croiser son chemin un soir où il était mal luné et lui avait manquer de respect « Si tu avais simplement passé ton chemin » Il s'amusait de voir le visage de Never se peindre de douleur et voir que malgré tout, il ne lui faisait aucunement le plaisir de crier son mal « Ce soir-là je n'avais même pas fait attention à ta personne, mais il a fallu que tu ouvres la bouche » Sa bouche laisse apparaître un petit sourire amusé « Ma personne est puéril et comme tu as dit ça déjà ? Immature et déranger ? » Cloud a force de mouver le bras de Never avait fini par le déboîter « Oups...Désolé » Mais, le sourire qu'il abordait prouvait qu'il ne l'était clairement pas.  
© 2981 12289 0


The ultimate measure of a man is not where he stands in moments of comfort and convenience, but where he stands at times of challenge
Revenir en haut Aller en bas
Never
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: let's play together [Ft NEVER]   Mer 3 Jan - 14:57
Let's play togetherCloud ft NeverI kept everything inside and even though I tried, it all fell apart. What it meant to me (Linkin Park→ In the end)Une réplique qui l'avait fait rire, un rire que je n'appréciais pas. Il avait démontré une moue boudeuse avant de pouffer alors que je venais littéralement de lui rétorqué que je lui avait manqué, chose qui était étrange mais venant de mon bourreau, cela ne m'étonnais pas. Il était un homme fou et bizarre que je n'arrivais à comprendre mais cela ne me gênait pas. Je n'avais aucune envie de faire le minimum syndical d'effort pour sa personne qui ne provoquait que des problèmes.

Il m'avait bloqué dans les cabines, m'enlevant toute possibilité de fuite à cet situation qui n'était guère à mon avantage mais cela ne changeait en rien mon nouveau quotidien, centré sur les problèmes et autres similitude. Cherchant une quelconque astuce pour me libéré de sa poigne ainsi que de fuir, Cloud venait de s'exprimer sur le fait qu'un jeu seul était sans grand intérêt, chose qui me faisait soupirer avant d'ancrer mon regard dans le sien lorsqu'il reprit sa tirade, se collant ainsi un peu plus à moi, me volant une grimace d'horreur à chaque syllabe qui sortait de ses lèvres.

Et pourquoi je devrais t'écouter où même faire comme tu en as envie ? Si tu as envie de jouer avec quelqu'un, va te trouver une autre personne apte à rentrer dans ton monde de fou.

Une nouvelle fois, mon insolence était revenu attaqué mon interlocuteur, me faisant pesté contre moi-même qui ne savait lire le danger qu'il représentait malgré l'alarme d'alerte qui s'était réveillé en moi. Il n'allait me laisser en bonne état et cela je ne pouvais que le ressentir que trop.

Une pression un peu plus forte se resserrant sur mon bras, je tentais vainement de cacher la douleur qu'il appliquait à mon bras, ne voulant lui apporter la joie de voir le pouvoir qu'il avait sur moi.  Alors que je me Coachait du mieux que je pouvais, il venait de m'affirmer le fait qu'il aurait très bien pu ne jamais rentrer dans mon quotidien, chose qui me fit arqué un sourcil, ne voyant aucunement de la raison pour laquelle il venait de me déclarer cela.

Mon visage qui, peu à peu, laisse entrevoir la douleur de mon bras, je ne cesse de me repeté de ne pas crier ou bien laisser libre cette sensation horrible prendre le dessus, n'écoutant que d'une oreille ce que Cloud expliquait, grimaçant un peu plus que le temps passait. Ainsi sa réplique l'avait à ce point énervé ? Si futile lorsque l'on peut ignorer tout simplement, me faisant ainsi sourire difficilement malgré la dur tache de cacher ce que je ressentais réellement.

Monsieur n'est pas content que je dise ce que je pense ? Tu aurait tout simplement pu m'ignorer et retourné toi aussi à ton existence non ? Et oui j'assume ce que j'ai dis ce soir là, je peux même rajouter le fait que tu devrais aller te faire soigner.

Si l'on ne me connaissait , on pourrait croire que j'étais maso de parler de cette façon à l'homme qui me blessait plus que j'en avais l'habitude. Alors que ma voix s'était tue un instant, elle s'était représenté en un violent grognement de douleur vive, que j'avais stopper intentionnellement en mordant sauvagement mes lèvres pour ne pas crier. Le mal que mon bras me procurait était tout sauf joyeux, penchant ma tête en avant pour tenter vainement de respirer face à cette sensation horrible qui m'habitait. Il venait de déboîté une partie de mon corps, me rendant en position de faiblesse lorsque la seule envie était de crier la souffrance que l'état de mon bras me faisait ressentir.

Essayant de respirer normalement, je ne cessais de jurer contre lui, contre Cloud qui s'excusait, faussement, de m'avoir fait subir ça. Des lèvres qui ne cessait de se faire mordre par ma personne, je tentait vainement de tenir le choc de la douleur, supporter cela silencieusement pour ne pas lui donner ce qu'il aime. Ma main libre s'était déplacé automatiquement sur mon épaule, la serrant de temps à autre lorsque la souffrance de celle-ci était trop forte.

Fuck.... C'est quoi... ton problème ?
© 2981 12289 0


No one can stop meNo one else can see my sky
I can’t breathe, I can’t eat, I can’t sleep

Revenir en haut Aller en bas
Cloud
Poltergeist
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: let's play together [Ft NEVER]   Mar 23 Jan - 18:20
Let's play togetherNever & CloudI hear a voice say : don't be so blind. It's telling me all these things that you would probably hide. Am I your one and only desire ? Am I the reason you breathe ? Or am I the reason you cry ? (Saliva → Always)Cloud n'avait pu s'empêcher de rire une nouvelle fois quand Never chercha par la parole a le laisser tranquille, c'était sans connaître le jeune homme que cela amusait deux plus. Bien qu'il ne soit pas un enfant de cœur, Cloud ne forçait jamais les autres à faire ce qu'ils ne voulaient pas, cela était fortement ennuyeux pour lui. Mais Never était devenu l’exception qui confirme la règle, il en avait totalement cure que le jeune homme soit d'accord ou non. Never était devenu celui qui le faisait basculer du coter sombre de son être, mais ça même lui ne savais pas le pourquoi il en était ainsi, mais il n'avait point envie de se prendre la tête avec cela.

Bien qu'il n'en a clairement pas envie, on voyait bien que Never ne connaissait pas du tout Cloud. Plus il serait insolent, plus cela l'amuserait et le bourreau prendrait encore plus de plaisir à lui faire mal. Bien que Cloud devait reconnaître sa petite victime de courageuse de ne point laisser libre court à sa douleur, ne pas l'entendre lui supplier d'arrêter l'agaçais tout autant drôle de contradiction dans l'esprit déjà bien tordu du jeune homme. Mais Cloud se délectait tout de même de la douleur que Never laissait transparaître tout de même malgré ses vains efforts... Pauvre petite âme tombée entre ses mains, maintenant qu'il avait trouvé un nouveau jeu qui le distrayait grandement, il ne comptait pas le lâcher de si tôt.

La bouche de Never s'ouvre une nouvelle fois et le sourire mauvais de Cloud ne pus que s’agrandir une nouvelle fois. Qu'est-ce qu Never n'avait pas compris ? Ou bien le jeune homme qui le provoquait était maso ? Et un petit rire franchît les lèvres du plus petit des deux «  Never, justement ! Le fait que tu es ouvert ton petit clapet insolent a fait que tu es là aujourd'hui. » Cloud fait mine de réfléchir quelques instants avant de reprendre « On peut dire que non, je n'ai pas apprécié que tu dises ce que tu penses, mais maintenant, je suis bien heureux que tu l'aies fait, car grâce à cela, j'ai un nouveau jouet fortement intéressant » Cloud n'avais pas besoin que le jouet en question était Never, le jeune homme le comprendrait parfaitement de lui même « Oh, tu me vexes mon petit Never et encore heureux que tu assumes ce que tu as dit ce soir-là » Avait-il dit d'un ton neutre.

Il lui avait déboîté le bras, mais Never ne lui avait pas fait le plaisir de crier une nouvelle fois et dans un sens heureusement, car il aurait ramené des regards indiscrets vers eux et cela aurait grandement énerver Cloud d'être interrompu en si bon chemin alors qu'il n'avait aucunement fini avec lui. Il observait le jeune homme respirer fortement sûrement dû à la douleur, eh bien Cloud devait vraiment reconnaître que son petit jouet état plus résistant que beaucoup. Certains serait déjà en train de couiner, mais voir que ce n'était pas le cas était quelque peu plaisant. Cloud rit un peu quand Never râla « Mon problème ? Je n'en ai aucun, mais out par contre tu en as un très gros maintenant » Cloud pose sa main au niveau de l'articulation de Never qui devait atrocement souffrir et il le savait, car il l'avait déjà expérimenté cela « Pourquoi me faire soigner ? Sait-tu...Que les gens qui n'ont jamais pensé à faire du mal sont les moins saints d'esprit que ceux qui en font ? » Il appuya sur l'épaule du jeune homme « Mais toi Never, pourquoi l'a, tu ramener ce soir-là ? » Avait-il simplement conclue.
© 2981 12289 0


The ultimate measure of a man is not where he stands in moments of comfort and convenience, but where he stands at times of challenge
Revenir en haut Aller en bas
Never
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: let's play together [Ft NEVER]   Lun 12 Fév - 15:45
Let's play togetherCloud ft NeverI kept everything inside and even though I tried, it all fell apart. What it meant to me (Linkin Park→ In the end)Mon esprit tourmenté par la douleur que ce bourreau venait de m'apporter, je ne cessais de me demander pourquoi cette journée si calme avait autant dérapé jusqu'à ce que l'image de ma stupide insolence apparaisse face à moi, m’interrogeant sur la raison du pourquoi je m'étais retrouver à dire ce que je pensais contre cet homme si insignifiant pour mon existence. Il n'était rien et n'avait rien d’intéressant alors pourquoi mon être avait-il décidé de l'envoyer chier alors que le mutisme m'aurait garder cette vie simple que j'adorais ? Je n'en avais aucune idée mais une certaine personne me rappela à l'ordre, me faisant revenir à cette réalité ou la douleur se réveilla d'autant plus qu'elle n'était déjà présente.

Un sourire de nouveau mauvais qui s'offrait à ma personne par Cloud, me fit de nouveau frissonné de dégoût en réalisant que je venais encore de m'enfoncer dans les tréfonds du problème qu'il représentait pour ma survie et pour la suite de ma destiné.

Monsieur est si indigné que ma bouche soit à ce point indiscipliné ?

Alors que mes paroles s'étaient de nouveau frayer un chemin à l'égard de mon interlocuteur, ses mots résonnèrent en moi malgré l'incompréhension qui m'attaquait, se mixant avec la douleur de mon épaule déboîté. Une grimace s’immisçait sur mon visage neutre, je ne cessait de réfléchir avant de rétorqué à Cloud.  

J'aurais vraiment du me la fermer si ça pouvait te faire disparaître de ma vie ici.

La voix de mon interlocuteur s'était mis à me répondre de façon neutre alors qu'il venait de spécifié que je venais de le vexer, chose qui ne m'aurait d'ordinaire fait ni chaud ni froid, m'avait fait sourire alors que la douleur me tiraillait les entrailles, ne pouvant plus cacher la douleur que je ressentais malgré la pression qu'une de mes mains appliquait sur le membre de mon corps déboîté par le fou qui me tenait tête.

Il s'appliquait à appuyer sur cet articulation qui faisait parvenir une sensation désagréable qui n'était que souffrance pour moi et malgré chaque effort que je faisais pour supporter cette nouveauté, mes lèvres ne pouvaient que râler, m'interdisant ainsi à prononcer une quelconque syllable alors que Cloud venait de demander la raison de mon insolence. Détournant le regard, je ne pouvais tout de même pas lui avouer que j'avais agit simplement spontanément, chose qui n'était pas commun pour ma personne. Les problèmes étant que trop présent, devrais-je de nouveau envenimer les choses ? Surement pas avec ce fou mais la douleur pris que trop d'importance pour que ma gorge veuille rester vierge de mot, me forçant donc à de nouveau critiquer le malade mental en face de moi.

Bâtard..
© 2981 12289 0


No one can stop meNo one else can see my sky
I can’t breathe, I can’t eat, I can’t sleep

Revenir en haut Aller en bas
Cloud
Poltergeist
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: let's play together [Ft NEVER]   Ven 13 Avr - 16:30
Let's play togetherNever & CloudI hear a voice say : don't be so blind. It's telling me all these things that you would probably hide. Am I your one and only desire ? Am I the reason you breathe ? Or am I the reason you cry ? (Saliva → Always)La souffrance physique, un sentiment que Cloud connaissait plus que bien, les démons du jeune homme le poussaient souvent à expérimenter cette douleur. Cet homme qui était beaucoup torturé et tourmenté qu'il ne le laissait paraître repoussais toujours un peu plus ses limite aussi bien physique que mental. Beaucoup diraient qu'il était fou, après tout peut-être l'était-il ? A rechercher cette adrénaline que ses vices le poussaient à savourer comme une drogue qui venait chaque jour le faire se sentir en quelque sorte vivant ? Il ne savait pas et préférait ne pas le savoir sous peine de découvrir une vérité beaucoup plus noir qu’en réalité.

Un rire froid avait franchi la barrière de ses lèvres, pensait-il vraiment que le fait qu'il soit indiscipliné ou tout du moins ses paroles le soient le dérangeait ? Non-bien au contraire, même si pour le coup, il n'avait aucunement apprécié maintenant, il en était grandement satisfait. Il continua à s'appuyer sur l'épaule endolorie du jeune homme sans pour autant dire quoi que ce soit. Il réfléchit même quelques instants à la question de lui déboîter la deuxième, mais peut-être que le pauvre petit homme ne le supporterait pas.

« Bâtard ? Oh, je suis vexé mon petit, tu m'insultes et en plus, tu ne réponds qu'à moitié à mes questions et autres paroles » Il rit de nouveau. Finalement, la tentation est trop forte et son autre main se dirigeait dangereusement vers son autre bras « Je me demande si tu crierais pour moi si je te déboîtais le second bras ? » Il commença à faire comme son premier bras, il le remonta assez juste pour que Never puisse sentir une légère douleur dérangeante. Mais au dernier moment, il ne le fit et arrêta même sa pression sur l'autre bras endolori du jeune homme.

Cloud soupira et s'adossa sur la paroi de la cabine qui faisait face à Never, le regard froid posé sur le jeune homme. Pourtant, un petit sourire amusé était présent sur ses lèvres. Pour le moment, il lui en avait assez fait physiquement... Pour le moment. Peut-être s'amuserait-il autrement en le torturant d'une autre façon ? Never était devenu une exception, son exception. Il le "torturerait " quelque peu sans son accord et il avait sans que Never le sache trouver le bon moyen de le contraindre à satisfaire ses noirs desseins. « Je pense qu'à partir d'aujourd'hui, on va bien s'amuser toi et moi » En aujourd'hui, on regardait un point a coté que Never et parlait d'une manière quelque peu absente avant de le regarder enfin dans les yeux quand parlant, il se retourne « Et si l'envie te prenait d'aller voir quelqu'un pour te plaindre quand je reviendrais... Je m'occuperais des personne à qui tu pourrais tenir » Et malheureusement pour Never ne blaguait aucunement, il n'hésiterait pas à s'en prendre a quelqu'un qui lui est cher, il n'aime pas quand c'est jouet devienne ennuyant et ont besoin d'un prince en amure pour les aucunement, il préfère quand ils sont comme le jeune homme en face de lui qu'il lui tienne tête ceux-là... Sont les plus intéressants à briser.
© 2981 12289 0


The ultimate measure of a man is not where he stands in moments of comfort and convenience, but where he stands at times of challenge
Revenir en haut Aller en bas
Never
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: let's play together [Ft NEVER]   Dim 17 Juin - 13:16
Let's play togetherCloud ft NeverI kept everything inside and even though I tried, it all fell apart. What it meant to me (Linkin Park→ In the end)Une nouvelle insulte venait de se frayer un passage sur mes lèvres, me faisant de nouveau soupirer intérieurement de cette stupidité qui ne cessait de me gagner lorsqu'il se trouvait à mes cotés. Ce calme qui m'était important n'était qu'un bien lointain souvenir lorsque ce bourreau venait me trouver, me rendant complice de son jeu sans le vouloir. Des légers tremblement se faisaient sentir face à la douleur qui devenait un peu plus forte à chaque seconde qui défilait en cet instant.

Je l'écoutes avec difficulté, mon esprit étant semi présent face à la souffrance qu'il me prodigue sur mon épaule déboîté, soupirant en ne calculant que la fin de sa phrase.

Faudrait-il que ce soit interessant.

De nouveau rentrant dans son jeu, je stoppais court à mes précédentes tentatives pour rester de marbre face à lui sans pour autant lui donner ce dont il avait envie. Pourquoi devrais-je à ce point être corrompis par le vice de cet homme qui devrait se faire interner face à tant de folie ? Cette question n'avait eut le temps que de germer dans mon esprit alors que je sentais une main se poser sur mon autre épaule, me faisant ravaler ma salive alors que la voix de Cloud vient titiller mon ouïe, faisant écho à la simple idée de recevoir une autre torture de sa part.

Je ne te ferais pas ce plaisir...

Ma voix se faisait froide, cachant l'appréhension que je subissais, imaginant dors et déjà la douleur que j'allais ressentir. Laissant le silence transparaître dans la cabine, j'arque un sourcil en ne sentant plus le supplice de mon bourreau, le regardant se poser contre une des parrois qui les entourait. Je ne comprend pas et cela m'allait jusqu'à ce que mes yeux s'encrèrent dans les siens, lui rendant son regard froid et légèrement haineux. Ne calculant pas son sourire amusé, je me redressais, me remettant droit tout en laissant une de mes mains sur la zone déboité. Que voulait-il faire désormais ? Cet éloignement qui me faisait du bien me semblait être un piège qu'il venait d'imaginer, restant ainsi sur mes gardes.

Clignant des yeux, je tentais d'analyser le sens de sa phrase qui semblait encore plus stupide que son approche. Ainsi il allait de nouveau me poursuivre dès que l'envie lui prenait ? Décidément, il était une nuisance pour ma personne et totalement fou. Je passais une de mes mains dans mes cheveux, laissant mes lèvres souvrir pour répliquer à cet homme qui me faisait face.

Trouve toi une autre cible, tu ne me verras plus.

Ceci fait, je me retrouvais à réfléchir à comment faire pour l'esquiver, ne voulant avoir un quelconque lien avec Cloud, ne voulant briser ma vie. Alors que je pensais qu'il en avait finis, je me mordais la lèvre à l'entente de son avertissement, ayant eut la vision de Passion m'apparaitre. Je ne voulais la blesser ni même l'inquiéter, me forçant ainsi à ajouter cet homme dans mes secrets, chose dont je n'avais aucune envie mais qui devenait essentiel pour la protéger. Pestant contre Cloud, je ne pouvais qu'abdiquer.

N'ose même pas les toucher.

Un poigt fermer, je le fusillais du regard. Je n'allais le laisser toucher à eux, même si cela voudrait dire de me laisser mourir une deuxième fois.
© 2981 12289 0


No one can stop meNo one else can see my sky
I can’t breathe, I can’t eat, I can’t sleep

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: let's play together [Ft NEVER]   
Revenir en haut Aller en bas
 
let's play together [Ft NEVER]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quite cute: ral quite cute, play time & candy yum yum
» Crocodile en Play maïs
» Pate à modeler Play-Doh
» Promos de Pâques sur Google Play
» Les loups ne se mangent pas entre eux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAT'S THE SPIRIT! :: Ground Floor :: Boutiques-
Sauter vers: