Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pour l'art mais surtout pour tes beaux yeux Ft Vinci

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar

PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Pour l'art mais surtout pour tes beaux yeux Ft Vinci   Lun 1 Jan - 0:32
En cet après-midi doucement ensoleillé, j'avais eu la bonne surprise de croiser Vinci en sortant de la piscine. Nos discussions se déroulant sans le moindre soucis, nous avions dérivé sur son art  et particulièrement son envie soudaine de me dessiner. Ainsi, vêtu d'un simple maillot de bain, je m'étais laisser observer, amadouer comme une brebis face au loup.  Il faut dire qu'il avait les mots pour me faire tourner en bourrique jusqu'à l'épuisement et malgré le fait que je sois des plus pudique, je dois bien avouer que poser pour lui demeurait un rêve secret... Un de ces songes inavouables me nouant la gorge dès que j'y pensais ne serait-ce qu'un instant, la bile au bord des lèvres et le ventre emplit de papillon chatoyants...

J'avais donc enfilé à nouveau mes vêtements avant de le suivre dans sa chambre qu'y jusqu'alors était un sanctuaire inexploré.  Nos pas ténus résonnaient à peine dans le couloir du premier étage et à mesure que nous avançions je sentais mes boyaux se tordre dans mille directions; comme si cela allait changer quelque chose à mon angoisse !
Vint le moment de me mordre la lèvre tandis que je me glissais en territoire ennemi.

La pièce avait le même parfum viril que mon ami, la déco ne changeait guère à ma propre chambre et je ne pus qu'esquisser un sourire en voyant des carnets de croquis traînés ici et là. Quelques plantes figuraient dans ce décor atypique, trônant entre le livres et les feuilles volantes; on aurait presque pu penser à une chambre d'érudit. Tout en me perdant dans mes réflexions, je le laissais prendre place avant de laisser mon sac de sport glisser de mon épaule jusqu'au sol. Toujours dos à lui, je m’étais déshabillé tout en tremblant d’une façon timide. Mon corps n’était que tensions et douleurs, pourtant, il fallait me dévêtir pour les beaux yeux de l’artiste.

Je m’affichais enfin dans mon plus simple appareil et me tournais vers le dénommé Vinci en demeurant curieux : où allais-je m’installer ?
C’est alors que j’aperçus un tabouret recouvert d’un drap. Il était parfaitement orienté de façon à ce que le soleil tape sur celui qui siégerait là. Je coulais un regard en direction de mon compagnon avant d’y prendre place. Les rayons ne tardèrent pas à caresser ma peau délicieusement une fois que j’eus poser mes fesses sur le tissus froid, ils me donnaient l’impression de rayonner d’une lueur nouvelle pour que Vinci me couche, m’emprisonne dans le papier. J’avais si honte de me trouver ici, néanmoins, rien n’aurait pu me faire plus plaisir que de le laisser me bouffer des yeux. Cet instant devait durer une éternité...
Revenir en haut Aller en bas
Da Vinci
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Pour l'art mais surtout pour tes beaux yeux Ft Vinci   Sam 28 Avr - 11:13
❝The sea waves are my evening gown
And the sun on my head is my crown❞
Pour l'art mais surtout pour tes beaux yeux - Ft Myst
5h30. Mon réveil n'avait pas eu besoin de se faire entendre, son travail était inutile. J'étais toujours levé bien avant lui. Café infect pour bien commencer la journée, je ne savais pas en faire mais ça ne m'empêchait pas d'en préparer. Personne n'allait le faire à ma place, et avec le temps j'y avais presque pris goût. Comme à mon habitude, j'avais pioché dans mes quelques flacons empoisonnés pour en vider un dans mon estomac accompagné de ma boisson, si on pouvait encore nommer cela ainsi. J'avais terminé mon repas sur une orange, au moins je savais l'éplucher.
Ma mort était maussade et sans intérêt. Chaque jour était plus fade que le précédent. La seule chose qui me restait de ma précédente vie, était cette sensation de coeur entravé. J'étais resté plusieurs heure allongé sur ce lit, attendant que le temps daigne s'écouler. L'unique manière de m'occuper était de mourir, c'est pourquoi je pratiquais le même rituel chaque jour, sans savoir ce qui m'attendait. Le jeu du hasard. J'étais tout sauf bien ici. Malheureusement, rien ne s'était déroulé. J'étais sans aucun doute tombé sur un principe actif qui ne se révélait qu'après plusieurs heures.
La main posée au niveau de mon muscle cardiaque, je le sentais se serrer. Je toussais à répétition, donnais des coups sur ma poitrine pour qu'il arrête ses bêtises. Cela m'arrivait souvent, sans que je ne connaisse la raison. Après une éternité à ne rien branler, je m'étais levé de mes draps pour chercher de quoi fumer. Évidemment, maladroit comme je l'étais je ne savais même pas le faire correctement. J'avais abandonné dans un rire nerveux. Je prenais mes quelques cachets pour ma santé mentale, avant d'enfin me décider à sortir de ma petite forteresse.
J'avais eu la joie de croiser Myst non loin de ma plus grande peur. Il avait réussi à me faire oublier cette étendue d'eau. Il était bien le seul de l'hôtel qui arrivait à avoir une si longue discussion en ma compagnie. Je ne savais vraiment pas quel effet il me procurait, mais c'était avant tout mon ami le plus proche. Sa tenue avait attiré mon regard, son corps était splendide. J'avais si soudainement ressenti le besoin de tracer les douceurs de ses courbes.
Mes doigts s'étaient d'ailleurs permis de l'effleurer, argumentant ciel et terre pour qu'il accepte de m'accorder son temps. Il avait accepté, c'était assez surprenant mais je n'allais nullement contester sa décision. Nous étions monté dans ma chambre et il avait si sagement pris place.
Je m'étais assis sur les draps de mon lit pour l'observer un petit moment. Je me rinçais bien évidement les yeux, mais je réfléchissais avant tout à la position qu'il devait adopter. Je m'étais enfin levé de ma place pour m'approcher de lui. Mes doigts délicatement posés sur sa chair, je poussais ses genoux vers l’extérieur pour qu'il écarte un peu plus ses cuisses. «Détends-toi Myst, tu es tout crispé.»
Je caressais avec délicatesse son épiderme, remontant un peu son visage, replaçant ses mains. J'avais fait un peu le tour et ce serait mentir que j'en avais pas profité pour effleurer son bassin. Lorsque sa position fut enfin parfaite à mes yeux, j'avais repris place sur mes draps. « Aucune grâce extérieure n'est complète si la beauté intérieure ne la vivifie. La beauté de l'âme se répand comme une lumière mystérieuse sur la beauté du corp. Les mots de Victor Hugo. Si je suis son raisonnement, tu dois avoir une âme sacrement éclatante. » J'avais enfin commencé à gratter le crayon contre les pages de mon carnet.




Revenir en haut Aller en bas
 
Pour l'art mais surtout pour tes beaux yeux Ft Vinci
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» POEMES POUR LES YEUX
» koh-lanta pour homme durs viriles mais surtout très courageux
» quel fard indispensable pour les beaux jours????
» Un bon et beau dessert pour Noël
» Quelles couleurs pour maquiller mes yeux et ma bouche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAT'S THE SPIRIT! :: Archives :: Dead RP-
Sauter vers: