Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Not a stalker, just your lover ft. Casper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Frost
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org/t361-i-m-not-jack
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Not a stalker, just your lover ft. Casper   Lun 21 Mai - 20:29
Quand le temps manque pour tout, on vit pleinement. Mais qu’en est-il lorsqu’on ne sait pas si ce temps durera éternellement au point de ne plus compter ou s’il est aussi éphémère que celui d’une vie ? Frost ne veut pas gâcher les précieuses minutes qu’il tient en otage à se poser des questions. Il vit comme si demain ne viendrait pas et même si ses lectures paraissent ennuyeuses aux yeux de ses homologues, il n’en demeure pas moins satisfait d’avoir nourrit son cerveau de nouvelles informations un peu plus chaque jour. Ce soir, en revanche, après s’être imprégné de quelques feuilles de papiers dont l’odeur de colle était si forte qu’on ne pouvait douter du temps qui les avait rongés, il s’était glissé dans les appartements d’un certain Casper, attendant que celui-ci ait terminé sa journée pour le surprendre.

Il avait besoin de cette présence, un peu plus chaque fois qu’il s’absentait, chaque fois qu’il lui échappait pour des responsabilités dont il ne tenait pas rigueur. Il était bien l’un des rares à vouloir s’occuper de leur confort et pour cette raison, cette jalousie mal placée n’avait aucune raison d’exister. Il sourit, en voyant le filet de lumière s’introduire dans la pièce qu’il avait au préalable visité sans rien toucher. Juste observer de ses yeux cet endroit était suffisant, il n’était pas dans ses droits quand bien même il y en avait ici, lui les appliquait par habitude. Le givré fixe son regard sur la silhouette, attendant le bon moment dans le silence de cette porte qui grince légèrement et du coulissement du bois frôlant le sol pour ouvrir la bouche. Satisfait, voir simplement amusé de pouvoir passer un peu de temps avec Casper dans ses moments les plus tendres, il se redresse, dans l’ombre, croise ses bras et penche sa tête. Sa lèvre prise entre ses dents, il se retient, encore quelques secondes avant de finalement prendre une inspiration « C’est une heure pour rentrer, mon très cher Casper ? »
Revenir en haut Aller en bas
Casper
Grand manitou
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Not a stalker, just your lover ft. Casper   Mar 12 Juin - 21:51
Je m’avance lassement en direction de mon antre ; je traîne ma carcasse sombrement, soupirant régulièrement et fermement mes yeux par alternance tant je n’ai plus le courage d’avancer. Par chance, j’arrive bien vite au niveau de l’embrasure de ma porte. Je tatonne dans mes poches pour mieux en extirper le trousseau de clef qui est le mien ; la clef de ma chambre étant la plus large et la plus biscornue. Je la soupèse comme chaque soir dans ma main avant d’esquisser un sourire, je l’analyse du regard, je la scrute comme si je la redécouvrais puis elle finit englouti par la serrure. Le cliquetis qui suit annonce en bon présage : la porte s’ouvre sur une obscurité béante.
Je m’étire négligemment, vérifiant d’un rapide regard que tout le monde dort ; visiblement c’est le cas. Mes os craquent pendant un moment tandis que mon corps s’avance dans la noirceur baignant la pièce d’une atmosphère morbide. La porte se referme derrière moi d’un simple claquement de doigt. Je repose alors lentement ma veste sur le porte-manteau avant de faire un bon de dix mètres en entendant une voix familière. Mon sursaut fait s’allumer chaque bougies dans la pièce. Elles inondent tout d’un coup les ténèbres pour laisser place à une atmosphère chaleureuse, délicate. Le soulagement est total lorsque c’est bien celui que j’espérais qui apparaît dans la lumière. Je passe de la peur au rire. Je me courbe en me tenant le ventre, chassant une larme d’un rapide mouvement de l’index.


- Bon sang ! Ne me fais plus jamais ça !


Je reprends peu à peu mon sérieux avant de m’avancer dans sa direction d’un pas nonchalant, mes mains se glissent dans mes poches.


- Que fais-tu ici petit cachotier ?


Non loin de lui, j’avance une main pour effleure sa joue. Je le toise sous le feu de la multitude de bougies qui nous encerclent. Cette surprise n’est pas déplaisante ! Elle est même très loin d’être désagréable ! Pourtant, je suis assez étonné qu’il ait découvert ma cachette. Rapidement, je désigne toute la pièce ainsi que ses trois étages.


- Comment as-tu trouvé ma chambre ? Est-ce-que tu aimes au moins ?

Revenir en haut Aller en bas
Frost
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org/t361-i-m-not-jack
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Not a stalker, just your lover ft. Casper   Mer 13 Juin - 13:00
Frost avait réussi son coup, le voyant entrer en refermant sans même toucher à la porte, il arque à peine un sourcil, bien heureux de voir qu’il possédait quelques capacités hors du commun et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’en lui faisant involontairement –oupas- peur, ies bougies s’étaient allumées une à une. Chaque mèche virevoltait encore sous le coup inattendu de leur combustion. Leur ballet était délicieux, rendant l’atmosphère de la pièce plus doucereuse au plus grand plaisir du givré. Son amant s’approche lentement, timide ? Peut-être, il le voit arriver, mains dans les poches avant qu’une main ne se pose délicatement sur sa joue. La question posée est intéressante et fait naître un sourire en coin chez le fantôme, laissant un temps avant de finalement répondre.

« J’ai observé seulement, j’ai été patient et j’ai finalement trouvé le moment propice pour te surprendre, ce qui a marché. Je suis surpris » dit-il avant de s’approcher un peu plus, glissant son visage de sorte que le pouce du gérant se retrouve sur ses lèvres. Ses yeux légèrement fermés sous la caressent s’ouvrent de nouveau sur son visage. Il n’avait pas l’air en colère, plutôt heureux de cette intrusion même. Mais l’esprit se demande tout de même « Si tu n’as aucune envie de me voir ici, je m’éclipserais. Mais pour te répondre, j’ai surtout attendu pour découvrir » comme s’il s’agissait d’un ensemble. L’étage était assez grand pour que le brun ne se sente pas pris au piège, il y avait tout le nécessaire si bien qu’il esquissa brièvement un rictus. « Je pourrais aisément y passer l’éternité, mais ce ne serait pas raisonnable et contre ma nature de m’occuper d’une seule personne » après tout, il s’était fait des amis, mais ça, Casper n’était pas forcé de le voir de cette façon. Evidemment, le doute planait volontairement avant qu’une main du givré ne se referme sur la taille de son amant. Il se penche, l’embrasse à l’épaule, puis remonte d’une caresse de ses lèvres jusqu’à son oreille « Bien que tu sois le seul à bénéficier de ce genre de rapprochement » il se contentait de garder une proximité déraisonnable normalement, une étreinte innocente pourtant, un besoin d’être proche de lui et de lui faire comprendre qu’il ne le laisserait pas lui échapper à lui, à ses baisers, à son amour pour le préserver ou pour toute autre raison, Frost était dorénavant impliqué et volontaire.
Revenir en haut Aller en bas
Casper
Grand manitou
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Not a stalker, just your lover ft. Casper   Ven 15 Juin - 16:53
Sous ses caresses, je frissonne de la tête au pied malgré moi. Mes yeux se ferment dans un soupir et je ne les ouvre que lorsque Frost à fini de m'expliquer. Ma tête pivote dans sa direction, je le bouffe du regard avant de frotter mon nez au sien pour lui voler un baiser.

- Oui, cela ne serait pas raisonnable mais tu me tenterais presque.

Reprendre sa respiration est difficile, je peine un peu car tout en lui m'anime d'un amour fort. Mon corps se colle au sien alors que j'observe la dite chambre, je souris en songeant que cette nuit il dormira avec moi; une chose que jusqu'ici je n'espérais pas. Mes yeux virevoltent des escaliers aux meubles déjà bien usés par le temps. D'ordinaire la mélancolie m'aurait gagné mais ce n'est pas le cas cette fois, car Frost est là et que je suis dans ses bras.

- Il va donc falloir que je te fasse visiter ! Ce n'est pas plus mal tu sais...

Tout en prenant un peu de distance je me saisis de sa main : c'est parti pour l'exploration. Je lui désigne la pièce où nous sommes, on y trouve un secrétaire baroque, quelques bibliothèques et des fauteuils victoriens regroupés autour d'une petite table de bois vernis. Ce mélange de style peut sembler grossier mais tout cela s'accorde divinement bien, donnant un air bien particulier à cet endroit qui est le mien.

- Ici c'est mon bureau ! Rien de plus à dire si ce n'est que rares sont les gens qui y viennent.

J'adresse un sourire ému à mon compagnon avant de l'entraîner à l'étage. Cette fois le sol est carrelé et une immense vasque occupe un angle entier. La baignoire est entouré de plusieurs petites étagères dont la multitude de sels de bains ferait presque tourner la tête. Il y a également un peu plus loin une armoire à serviette et encore un peu plus reclu un paravent dissimulant des cabinets.

- La Salle d'eau.

Cette fois j'ai l'air plus taquin, je croise le regard de Frost et me mordille la lèvre dans un sourire.

- Tu peux venir prendre des bains si le coeur te dit ou alors on peut en prendre ensemble.

Je désigne les jarres remplis de multiples couleur.

- Tu trouveras forcément le parfum de ton choix dans tout ce fatras. Ils sont rangés par leur provenance !

Détail que j'aurais pu négliger.
Enfin nous voilà dans mon dernier repère : ma chambre.  La lune qui perce de ses rayons le puit de lumière en verre au-dessus de mes draps, donne un aspect féerique à cet endroit. Deux importantes armoires figurent dans la pièce pour mes vêtements alors que le lit occupe une place de choix. Juste sous cette douche de lumière se trouve un lit à baldaquin dont je ne saurais me séparer. Les voiles bleus qui l'entourent me ravissent toujours. IL y a également deux grande fenêtre sur le côté gauche de la pièce qui donnent sur un balcon d'une taille raisonnable.

- Et voilà.

Cette fois je lâche sa main pour ouvrir en grand la baie vitrée.

- D'ici on voit tout ce qui se trouve autour de l'hotel. Des prés, une forêt... Un paysage assez simple mais j'adore le regarder.

J'inspire douloureusement avant de me tourner vers celui que j'aime, délaissant mon intérêt pour les collines pittoresque qui se dessinent au loin.

- Bienvenu.


Ce qui voulait simplement dire "viens ici quand bon te semble.".
Revenir en haut Aller en bas
Frost
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org/t361-i-m-not-jack
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Not a stalker, just your lover ft. Casper   Lun 18 Juin - 1:34
La joie qu’il lisait dans son regard était si précieuse qu’il en souriait sincèrement, sans cacher la moindre émotion, sans être se retenir simplement. Frost observait ces traits, à la fois doux et dessiné avec précision, un sourire, cette lueur dans ses yeux, la forme de ses lèvres. Il ne le lui dira pas, pour l’instant, se contentant d’acquiescer en se laissant guider au travers des pièces de l’immense étage, écoutant le confort dans lequel s’était installé le gérant, non sans porter la même attention aux autres habitants s’ils en réclamaient davantage, ça il en était certain. Frost n’avait pas besoin d’autant, mais il se sentait déjà bien en vue des diverses possibilités qui s’offraient à lui, aussi bien par des parfums, bains moussants et autres futilités dont il n’avait à sa connaissance jamais vraiment profité, ne s’en souvenant tout simplement pas et n’ayant pas eu ce confort ici. Mais également parce que cela lui permettrait de passer du temps avec Casper et c’était bien là ce dont il avait le plus envie.

Main dans la main, ils parcourent les pièces pour atterrir finalement dans une chambre où la vue était splendide sur un domaine qui bizarrement appartenait ou faisait partie intégrante du contrat de Casper pour apporter plus d’air frais à ses convives. Il n’en dit rien, placé derrière lui, embrassant son cou, descendant entre son épaule et ce dernier, puis sourit contre sa peau. « Merci pour l’accueil » dit-il simplement, ne voulant rien de plus que profiter d’un moment tendre dont il avait l’impression de ne pas pouvoir le faire tant son homme avait de responsabilités. Dormir avec lui, lui offrait au moins cela, ce confort, le seul dont il avait besoin et dont il avait envie en réalité. « Tu n’es pas fatigué ? »
Revenir en haut Aller en bas
Casper
Grand manitou
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Not a stalker, just your lover ft. Casper   Lun 18 Juin - 23:12
Je ne bouge pas de ma place, me laissant fondre sous la douceur des lèvres de mon bien-aimé sur ma peau qui ne cesse de frissonner encore et toujours. J’inspire douloureusement pour garder mon calme mais cela me semble peine perdu. Tout en pivotant, je me blottis contre lui, glissant mon visage dans le creux de sa nuque et mes bras autour de sa taille. J’esquisse un petit sourire à sa question avant de remonter un visage amusé dans sa direction ; il ne me dépasse qu’un peu.

« Un peu ! On peut se glisser sous la couette et regardez les étoiles si tu veux ? »

Je trouve cette proposition follement alléchante, voire même romantique. Je deviens d’un fleur bleu… Je guette la réaction de mon compagnon avant d’entremêler mes doigts aux miens. Je sens les pulsations de son cœur, je sens son sang frémir dans ses veines, Je sens presque tout de lui et à vrai dire cela m’apaise. Un silence s’installe entre nous alors que je relève des yeux vers l’ouverture verré se trouvant dans le toit. Ma main libre se lève lentement vers la voûte céleste ; calmement je désigne plusieurs étoiles et je les nomme dans un rythme régulier.

« Orion… betelgeuse… Et la constellation d'hercule... l'étoile du berger...»

Puis je repose sur celui que j’aime des yeux émerveillés.

« Mais la plus belle je crois qu’elle est là, juste en face de moi. »

Je lui dérobe un baiser en un éclair. Mes lèvres forment une demi-lune timide tandis que je m’écarte un peu pour observer les draps. Un à un, je quitte mes vêtements pour finalement enfiler un pantalon fait d’une étoffe si légère, si aérienne qu’elle flotte sous la douce brise du crépuscule.
Par la suite je m’étais étiré longuement, faisant craquer os et jointures soigneusement, pour me glisser dans les draps frais. Une fois englouti sous le satin, je me redressais pour faire signe à Frost d’un air impatient.

«  Allez viens ! On a largement la place qu’il faut » dis-je en désignant le trop plein d’espace du matelas.
Revenir en haut Aller en bas
Frost
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org/t361-i-m-not-jack
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Not a stalker, just your lover ft. Casper   Jeu 21 Juin - 21:12
Chaque touché est appréciable, un frisson, un soupire, un regard intense, Frost se délecte de ce qu’il voit, de ce qu’on lui donne, particulièrement quand il découvre ce visage si précieux de son petit ami. Il avait besoin de sommeil, même si la mort pouvait les dispenser de mourir du manque, il était préférable de renouveler cette énergie qui leur était vitale, quelle qu’elle fut. La proposition était alléchante, il acquiesce pour toute réponse, suivant le gérant jusque devant ce lit sous les étoiles.

Là, confortablement installés sous le grincement de leur poids, ils trouveraient ce repos dit éternels, comme le symbole tant attendu de cette union concrétisée et ce dans le plus chaste des moments. Casper énonce son savoir en astronomie. Un sourire plus large se teint sur les lèvres aux dernières paroles de son petit ami. Un baiser tendre plus tard, le jeune homme se part d’un pyjama plutôt mignon, contrastant avec ce fort caractère qu’il avait mis du temps à séduire et faisant arquer un sourcil à cet imperturbable grand dadet qu’était le givré. Il reste les yeux rieurs malgré tout, malicieux et l’accueille sans plus de manières en le rejoignant ensuite dans le lit effectivement assez large pour les accueillir tous les deux. Etait-ce volontaire ? Il n’en savait rien, mais il ne poserait pas la question, ce n’était pas propice.

Allongé contre lui, il n’hésite pas à le serrer dans ses bras, observant ensuite le film qui se joue, merveilles étincelantes dans l’obscurité totale, puit de lumière qui projette gracieusement toute sa magie. « Je ne te savais pas aussi fleur bleue, me serais-je fourvoyé ? » taquinerie qui le fait sourire. Ce soir il ne le provoquerait pas, lui permettant de se dévoiler entièrement autant que de le découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Casper
Grand manitou
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Not a stalker, just your lover ft. Casper   Ven 22 Juin - 22:02
Tandis que mes pupilles se défont avec lenteur de la beauté du ciel qui nous surplombe, mon corps trouve réconfort auprès des bras protecteurs de mon tendre ami. Sa question me fait à nouveau sourire alors que je le dévisage de cet air contemplatif dont je ne peux me défaire en sa présence tant mon esprit ne cesse de s’imprégner de la beauté de ses traits. J’inspire profondément en réfléchissant à la réponse que je vais lui pouvoir souffler dans ce cadre tout bonnement idyllique. J’effleure au passage ses lèvres rosés de mes doigts pour finalement hausser les épaules avec une désinvolture m’étant d’ordinaire plus attribuée.

- Cela peut m’arriver… c’est très rare mais ce soir il semblerait que je sois d'humeur !

Je clôture ma phrase avant de caresser doucement la nuque, puis les mèches de Frost, mes pupilles fuyant les siennes préfèrent s’intéresser à l’aspect soyeux des draps. Je songe à la dernière nuit de paix que j’ai passé ici…
En ai-je jamais eu une ? Cela me fait froncer les sourcils, m’inquiéter, et si cette nuit encore je me retrouvais à fixer ce plafond d’un air hanté. D’un air presque maladif.
Je tente de ne pas songer à cela un instant de plus. Mes iris ambrés se posent alors de nouveau sur l’homme qui me fait face.

- Sans doute que jusqu’ici j’avais juste perdu le goût des sentiments ? Ou du moins cette habitude que vous avez tous conservés malgré votre…

Le mot « mort » refuse de franchir mes lèvres. J’avale ma salive péniblement tout en tentant de trouver une suite à cette explication mais rien à faire ! C’est un vrai trou noir ! Il faudra donc changer de sujet. Je m’empresse de retourner la question avec une aisance, un aplomb totalement mesuré, je ne souhaite nullement inquiéter Frost concernant ce blocage dont je ne connais la raison.

- Et toi ? Tu te considères comment ? Fleur bleue ? Romantique ? Nonchalant ? Dis-moi tout !

Mes paumes dérivent dans ce dos qui n’est pas le mien, elles le découvrent innocemment, le parcourent avec cette soif de connaître chaque rainure, chaque parcelle de sa peau ayant le moindre grain de beauté ou autres. Je suis avide de savoir des choses sur lui ! J’aimerais presque le scanné tout entier pour l’apprécier encore et encore dans cette éternité.
Revenir en haut Aller en bas
Frost
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org/t361-i-m-not-jack
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Not a stalker, just your lover ft. Casper   Mar 26 Juin - 4:36
Le clair de lune les imprègne d’une douce chaleur ou était-ce simplement cette proximité apaisante et si peu habituelle avec eux qui les rends si calmes et si attentionnés à ces quelques détails. Des yeux amplis d’étoiles posés sur lui, Frost ne peut s’en défaire, posant ce même regard sur les lèvres de son amant, ses doigts qui s’approche des siennes et la sensation, le picotement léger à la base de sa nuque. Il sourit, simplement, content d’en voir un peu plus de Casper, ce gérant dont les mystères planant sont chez certains une priorité, chez d’autres une non transparence agaçante de leurs conditions de vies dont ils n’ont pourtant pas à se plaindre à son avis. Evidemment, les côtés négatifs de l’éternité, il ne s’étalerait pas dessus, il avait envie de rester là à profiter encore, à retrouver un peu de cette sensation de vie au bout de ses doigts. Il caresse sa joue, s’approche lentement et dépose un baiser chaste sur ses lèvres. « Je vois » dit-il « Je ressens à peu près la même chose. Je n’ai pas ce luxe de posséder tous mes souvenirs, mais ils n’ont d’importance que de raviver ce que je ne possède pas ou plus… et puisque je t’ai toi, je dirais que je n’ai pas besoin du reste » ce qu’il avait vécu, ça lui ferait sans doute mal. Ce qu’il était capable de comprendre, c’était que ce visage familier avait souffert de son absence et qu’ils se retrouvaient à peine pour une vie, au-delà de l’espérance de chacun. Ce dont il avait envie, c’était de vivre autant qu’il le pouvait, sans regretter ce qu’il avait laissé derrière lui, l’essentiel était maintenant et si ça n’était pas le cas, la sensation était la même : il lui était essentiel.

La question le fit sourire assez, rire même, tandis qu’il enserre docilement les hanches de Casper entre ses mains, exerçant quelques caresses en rond sur son pyjama, puis sur sa peau lorsque ce dernier se soulevait sous la friction. « Je ne sais pas vraiment, je dirais attentionné et égoïste en ce moment, mais ça me va très bien » il ne le quitte pas des yeux, frissonne aux touchés de ces mains qui parcourent son dos avec une grande douceur. Comment pouvait-il être craint ? Son sourire s’agrandit tandis qu’il tire un peu plus sur les hanches de son amant, allant susurrer à son oreille quelques mots qui n’avaient pas finis de l’embarrasser. « Cette nuit-là, quand tu m’as surpris dans la cuisine, tu étais bien plus sûr de toi, où est donc passé ce Casper-là ? » il ne va pas sans dire qu’il évoquait indirectement cette fougue et qu’il adorait par-dessus tout le taquiner.
Revenir en haut Aller en bas
Casper
Grand manitou
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Not a stalker, just your lover ft. Casper   Mar 3 Juil - 23:47
Les mots de Frost me bercent et m'enveloppent dans une impression de bonheur dont le délice est impossible à nier. Je ferme les yeux, je ris, je me blottis contre lui tandis qu'il s'amuse de serrer mes hanches ou même de les caresser avec une délicatesse tel que je me sens frémir. Mon dos s'arque sans que je ne puisse m'en empêcher alors que je rouvre les yeux pour apercevoir mon compagnon face à moi. Son souffle contre son oreille et les propos qui suivent me gênent légèrement.
Je m'agite un peu, je bouge dans les draps en me mordant la lèvre avec un certain embarras. Néanmoins, il n'a pas tord. Pourquoi ai-je perdu ma soudaine passion ? Est-ce par ce que j'ai peur ? Est-ce parce que je suis trop préoccupé par mes responsabilités ? Non... je ne l'ai pas perdu ! Non, je n'ai plus peur ! Non, le travail ne me hante pas à ce point. Ce n'est pas ça ! Cet amour beaucoup trop puissant a juste évolué.
Je lève un doigt à peine en l'air avant de lui sourire.

"J'étais plus sûr mais emballé. Je ne contrôlais pas grand chose, je fonctionnais avec un instinct basique. Cela a beau être agréable il ne semble pas que cela soit quelque chose de bon pour commencer une relation convenable. Ce n'était ni le lieu, ni le moment d'ailleurs, tu ne crois pas ? Nous voulons faire ça bien à mon sens, et puis... les cuisines n'auraient été guère confortable pour un premier corps à corps. J'ai envie d'être bien avec toi ! Peut-être même de massacrer tout l'hotel par la suite mais commençons par étapes."

Je ne tarde pas à embrasser mon amoureux pour poursuivre mon raisonnement. Mes mains se détachent un peu de son dos pour effectuer quelques dessins sur l'épiderme tendue de ses omoplates. Tantôt des arabesques, tantôt des mots, mais cela ne changeait pas grand chose.

"Mais, si tu le souhaites, je peux devenir tout aussi aventureux ? Voir plus ?"

Un petit rire m'anime un instant. J'ai follement envie de m'amuser à la suite de cet instant guimauve que je viens d'afficher à Frost. Je m'emploie à disposer plusieurs baisers sur le cou nu de Frost. Mes lèvres parcourent avec soin la moindre parcelle encore vierge de marques d'affections, j'ai l'impression de me détendre étrangement, d'oublier tout ce qui repose sur mes épaules. Pour une fois, je suis moi. Je suis libre. Je poursuis un moment ainsi avant de plonger mon regard dans le sien. Mon visage rayonne d'amusement tant je me laisse porter par les événements, je suis joueur, je suis taquin, cela se voit !

" Cela te convient ? Ou encore plus ?"
Revenir en haut Aller en bas
Frost
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org/t361-i-m-not-jack
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Not a stalker, just your lover ft. Casper   Mer 4 Juil - 2:33
Douce tentation que de pouvoir parcourir de ses doigts la moindre parcelle de ce corps pourtant couvert. Il le savait à présent, des siècles séparaient leurs modes de pensées, pour autant, il se délectait de cette différence, de chacune de ses réactions. Le givré affectionnait ce contraste entre l’intime et le professionnel, découvrant un peu plus de couleurs d’un tableau dont il n’avait pas tout vu encore. Chaque détail avait son importance et celui-là, c’était une partie particulièrement colorée, voluptueuse et amusante. Il ne manque pas de le lui faire savoir, penchant sa tête sur le côté en arquant un sourcil, son petit sourire relevait sa lèvre supérieure à la façon d’un chat. « Ce n’est pas tant de ce qui est charnel dont je parlais. Cette timidité tu l’as toujours eu et je m’en délecte bien assez souvent pour ne pas dire que j’adore ça… » un clin d’œil plus tard, le fantôme reprend, de ses yeux rieurs focalisé sur l’entité. « Je parle de ce petit jeu entre nous, ce qui a toujours été, ce refus de l’autre, cette ténacité vis-à-vis de moi, cette barrière sans doute qui a volé en éclat et qui pourtant était tout aussi attractive que ce que je découvre maintenant » ses hanches, son dos caressé avec envie, le creux de ses reins devenu plus profond, Frost ne l’ignore pas, accordant bien trop d’importance à cette façon de se comporter, à cette façon de se justifier. Il sourit encore, mordille à peine les lèvres de son amant, les frôles et laisse sa propre lèvre glisser sous ses dents. « J’aime ce caractère qui s’oppose à moi en temps voulu, qui n’est pas enclin à me céder dans l’immédiat. Je suis loin d’être un séducteur qui apprécie les défis, mais il y a cette partie de moi qui se rassure uniquement quand le point de vue en face est aussi pertinent que le mien et qu’il est… différent » c’était essentiel pour lui, la stimulation intellectuelle, il adorait ça, il avait toujours été question de ça entre eux, allait-il le perdre ? Il exprimait en réalité au travers de son assurance, cette peur. Bien qu’il ait confiance en Casper, le givré avait besoin d’être franc et de lui faire comprendre que cette douceur, cette fragilité qu’il lui avait livrée il en était reconnaissant, il en prendrait grand soin, mais il voulait tout de lui, toutes ces parties, les nouvelles comme les anciennes.

Il laisse échapper un rire en le voyant s’activer, ses lèvres marquant de frisson à chaque passage sur une nouvelle parcelle faisait effectivement réagir le littéraire. Il se mord la lèvre une fois encore, l’observe lorsque son homme lui demande s’il voulait plus. C’est aussi une de leur différence. Frost est beaucoup plus à l’aise lors de ces moments que Casper et il ne s’en cache pas. Roulant doucement pour se positionner au-dessus de lui, le brun descend lentement, son poids écrasant le corps sous le sien, la sensation de l’air qui s’échappe de ses poumons, de la contraction de ses muscles tendus sous la surprise, le plaisir et sans doute la peur, Frost se délecte de chaque sensation, son souffle sur les lèvres du gérant, il lui dérobe un baiser, chaste et pourtant ampli d’un besoin plus primaire qu’il communique en entamant une descente lente le long du pyjama soyeux. Les boutons sautent un a un dans un cliquetis à peine audible, lentement défaits, dévoilant à peine un chemin qui se termine à la lisière du bas de Casper. Ses yeux relevés, il le met au défi, agrippant légèrement la peau au-dessous de son nombril. « Je ne te demanderais jamais de changer, juste de tout me donner, absolument tout de toi » il sourit encore, caressant toujours ses hanches, il avait glissé habilement sous le drap. « Que veux-tu faire ? » lui donner ce qu’il voulait lui et seulement lui dans la mesure où il outrepassait les limites du raisonnable volontairement pour l’embêter ou lutter ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Not a stalker, just your lover ft. Casper   
Revenir en haut Aller en bas
 
Not a stalker, just your lover ft. Casper
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Casper le gentil fantôme
» NADER GUIRAT Starac LBC
» Cereal Lover (Let the Good Times Roll)
» [Rap allemand] Casper
» Nouvelle espèce, découverte casper la pieuvre fantôme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAT'S THE SPIRIT! :: Ground Floor :: Hall-
Sauter vers: