Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Not a stalker, just your lover ft. Casper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Casper
Grand manitou
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Not a stalker, just your lover ft. Casper   Dim 8 Juil - 0:20
J’aperçois simplement le regard qui me toise, je sens à peine les mains qui me parcourent, je respire au même rythme que celui de Frost et je me noie dans ce qu’il me fait ressentir. Pourtant, ses mots parviennent à mes oreilles et je me laisse fondre littéralement, il parle de résistance, il parle de stimulation et je ne peux que comprendre ce qu’il entend. Néanmoins, la moiteur de mon corps me donne l’impression d’être dans un monde à part, comme si tout ce qui se déroulait sous mes yeux ne pouvait être pas réel. Je continue de me fondre contre lui, j’ai envie de fusionner presque avec sa personne lorsque tout à coup je me retrouve à sa merci. Notre lien ne semble que renforcé par une telle situation ! C’est entêtant, quasi destructeur. Mes yeux se ferment, j’inspire profondément avant de soupirer fébrilement.

« Je vois… Je veux juste que tu entrevois tout de moi tu sais… Mais je ne baisserais jamais les armes face à toi. Enfin... je vais essayer ! »

Mais j’ai beau dire ça que je sens déjà mon torse s’être mis à nu. Je tente de me redresser en ouvrant de grands yeux sur le décor sombre qui plane autour de nous, ce que j’entrevois alors n’en est plus que déroutant. Frost se trouve si proche de mon nombril, de mon bas ventre, qu’un hoquet me déchire la poitrine.

« Ce que je veux faire… ? Ce que … Hôte toi de là F-Frost. »

J’essaie de protester, ma voix se brise en un éclat bien que je tente de retrouver un semblant de raison.

« Ce n’est pas raisonnable… et… et fait froid non ? »

Prétexte bidon certes. Je tatônne faiblement en direction de ma chemise mais ma paume peine à trouver le haut que je cherche. Mon dos finit donc par s’affaisser lourdement sur le tissus satiné des draps, je soupire presque de soulagement bien que ce ne soit qu’un court répit. Mon visage se tord dans une petite grimace tandis que la chaleur de mon partenaire me recouvre comme un voile somptueux.

« Frost… tu… On avait pas dit de prendre un peu de temps ? J’ai pas envie de tout gâcher même si j’en ai très très très très… TRES envie. »

Mes billes noisettes le cherchent dans la noirceur pénible de la nuit, rien à faire, je ne peux que le sentir. Je pars en quête de lui, de sa peau et de ses lèvres. Après une petite minute de totale perdition, je l’embrasse en un frémissement me hérissant l’épiderme furieusement.

« Hum… Je sais vraiment plus quoi faire là. J’aimerais bien dire continuellement non, te résister jusqu’à ce que ce soit TOI qui cède mais j’ai du mal à y parvenir. Je suis beaucoup trop faible. »
Revenir en haut Aller en bas
Frost
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org/t361-i-m-not-jack
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Not a stalker, just your lover ft. Casper   Dim 8 Juil - 15:53
Adorable mimique dont les pupilles reflète la lumière qui inonde le lit. Une explosion d’étoile dans ce regard que Frost laisse délibérément l’absorber, confiance qu’il apprécie ce jeu entre eux, qu’il se délecte de leurs différences. Les soupires contre sa joue, contre ses lèvres, les caresses et finalement les baisers ne changeront rien, ils ne sont qu’une conséquence directe de ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre. Un besoin de se rapprocher, d’être là rien que tous les deux. Le givré se confit, il acquiesce à cette tentative de résistance et rit légèrement en lui donnant du fil à retordre, défaisant lentement la chemise de son amant, dans tous ses états. Intérieurement, il se dit qu’il lui aurait surement sauté dessus sans ménagement, il en était bien capable tant il adorait cette gêne, cette forme d’innocence chez un homme qui lui inspirait un profond respect et une sincérité sans pareille.

Il n’écoute pas les avertissements donnés, sourit, le provoquant légèrement en allant à son rythme et sens la panique monter autant que l’envie chez Casper. Il mordille la surface de cette peau découverte, s’arrête à un endroit précis et attend patiemment. Le gérant se laisse guider, avouant son envie, mais ses craintes d’une consommation précipitée, ce qui force le fantôme espiègle à remonter pour aller embrasser son cou, avant de littéralement se faire envoûter par les baisers plus désireux de son amant. Il lui glisse à l’oreille « Nous allons prendre notre temps oui, mais j’aime particulièrement te déstabiliser et tu m’en offres de telles possibilités que… je ne résiste pas ? » un sourcil arqué, Frost le défi encore, provocation gratuite et malicieuse, alors qu’il revient l’embrasser avec douceur, mordillant parfois ses lèvres, occupant sa bouche pour mieux le distraire de cette main qu’il glisse lentement vers l’entre-jambe de son partenaire et amant. Habile, le givré passe les barrières une à une, posé sur le côté tandis que Casper est resté sur le dos. Explorant de nouvelles parcelle de ce corps contre le sien, il sent l’abdomen de son autre sous son avant-bras se soulever et s’abaisser au rythme d’une respiration rapide et témoin de l’émoi dont il est responsable. Casper voulait le faire céder lui, tous deux aussi patients, l’enjeu était assez alléchant pour que Frost tente le démon. Il sourit en enroulant ses doigts autour de la virilité du gérant, mordillant la lèvre de ce dernier en le regardant droit dans les yeux, parcourant la longueur quelques fois du bout des doigts. « Hm… et bien j’ai hâte de te voir résister à ça et te voir me mettre à genoux »
Revenir en haut Aller en bas
Casper
Grand manitou
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Not a stalker, just your lover ft. Casper   Mar 10 Juil - 19:35

Je suis comme un serpent charmé par le son d’une flûte diabolique. Les mots de Frost caressent mes tympans, ils me bercent bien qu’ils annoncent une suite plus mouvementée à cette soirée… ou du moins c’est ce que je crois ? Je me laisse embrasser, je me laisse conquérir par cette fièvre et cette malice caractéristique de celui que j’aime. Il est bien plus taquin que je ne l’aurais imaginé mais cela n’est pas pour me déplaire. Tandis que je me laisse hypnotiser par le contact de ses lèvres sur les miennes, ou même sur ma peau, mes sens s’exacerbent seconde par seconde, comme si je ne pouvais tenir plus longtemps. Tout cela devient délicat lorsque je sens ces doigts qui me caressent et cette main dont l’appétit et l’intention me font frémir.
J’ouvre de grands yeux, hoquète malgré moi au beau milieu d’un baiser et toise mon amoureux d’un air follement surpris. Il a osé ? Visiblement oui.
Mon corps ne répond plus. Mon désir ne répond plus. Je me retrouve la proie de mes envies et de ces caresses si délectables qu’affolantes. Je m’arque un peu dans les draps avant de retenter de trouver une posture plus stable mais les contorsions me permettent de lutter encore un peu face au petit démon qui se joue de moi. Mes mots ne sont qu’un murmure, emmêlés dans mes soupirs, ainsi que dans le peu de raison qu’il me reste.

« Tu es… cruel. »

Je sais pertinemment que le faire plier sera sans doute l’un des défis les plus durs de toute ma foutue existence, j’en serais peut-être même incapable tant cela demeure de l’ordre de l’absurde alors… c’est tout ce que je peux lui dire. Je me colle contre lui, je mords sa lèvre inférieur avant de coller mon front au sien. Je n’aime pas tellement l’idée que je sois le seul à être manipulé ici, même si cela me satisfait pleinement, car j’aimerais que lui aussi éprouve ce plaisir.
Tout en plongeant mon regard dans le sien, je réfléchis à trouver une solution pour cette situation dont je ne connais l’issue. Chaque mouvements de ses phalanges contre ma peau me fait soupirer, me faisant oublier dans la seconde les plans que je peux élaborer. De faibles gémissements franchissent la barrière de mes lèvres tandis que je caresse également de ma main sa virilité. Elle aussi demeure des plus excité au vu de la situation. J’esquisse un sourire fièrement avant de le regarder d’un air amusé.

« Ce n’est pas drôle si je suis tout seul… »

L’élastique de son pyjama cède assez facilement et je me saisis à mon tour de son membre. J’ai beau trembler, j’ai beau bouillir intérieurement, je n’oublie pas la façon dont je peux le faire couiner à son tour. Mes embrassades continuent, je tente alors de m’adapter à son rythme dérisoire. J’ai les yeux à peine entrouverts, me laissant apercevoir son visage d’ange en dépit de l’obscurité oppressante de la nuit.

« Frost… »

Revenir en haut Aller en bas
Frost
Peeves
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org/t361-i-m-not-jack
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Not a stalker, just your lover ft. Casper   Jeu 12 Juil - 18:34
La surprise avait été totale et la réaction délectable de son corps contre le sien autant que de ses frissons, ses soupires, son regard embué par le désir, Frost dévorait du regard tout cela. Il avait écouté à moitié, effronté qu’il était de vouloir à tout prix embêter son petit ami qui semblait pourtant apprécier à son tour, le faisant étouffer un rire dans une répartie manquant cruellement de bonne volonté puisque rien ne l’empêchait de sévir. Il sourit toujours, partages quelques baisers et laisse cette main espiègle le parcourir de la même façon. Il frissonne à son tour, sentant la fièvre monter, mais gardant néanmoins le contrôle. Où serait le plaisir si le jeu ne durait pas un minimum.

Il n’obtiendrait pas satisfaction, se disant qu’il devrait le lui demander ou faire preuve de patience de cette résistance qu’il lui avait demandé plus tôt. Le givré est effectivement cruel, mais il ne fait qu’appliquer ce dont il était question. Casper avait été prévenu et de ce fait, avait-il pourtant le droit d’agir comme cela ? Qu’importe, il s’en octroie le pouvoir, se disant qu’en n’ayant aucune opposition, cela reviendrait au même.  Ses baisers plus passionnés sont refreinés, sa langue se délie de celle de son amant pour aller mordiller la peau de son cou, parcourant d’une main la longueur de son homme, de l’autre creusant son dos sensiblement pour l’attirer vers lui, occasionnant plus de friction à cette occasion. Moins on lui posait de barrière, plus il s’amusait à les passer une à une. Mais il s’en fixait de nouvelle de sorte à ne pas brûler les étapes, ce qui ne semblait pas être le cas du petit fantôme en face, dans tous ses états qui l’avait sommé de n’en rester qu’aux tendres baisers et qui était en train de savourer à son tour l’exploration de son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Casper
Grand manitou
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thatsthespirit.forumactif.org
PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Not a stalker, just your lover ft. Casper   Ven 13 Juil - 0:18
Mes multiples soupires semblent s’évaporer dans la moiteur étrange de la nuit, tel des songes fugaces, fugaces tout comme ce moment de partage….Tout comme le temps qui défilent malgré tout. Ma main cesse ses mouvements, j’hésite encore un peu, j’ai envie d’attendre ou du moins de le faire languir. Mon regard le cherche, l’observe, il garde si bien le contrôle de lui que cela me fait sourire. Il incarne cette force, cette malice dont je ne saurais me défaire tant je me perds en plus dans ce carcan et dans lui. J’esquisse à nouveau un sourire en collant mon front au sien : puis-je lui dire à quel point il est beau ?
Je reprends mon souffle en un quart de seconde pour l’affronter enfin. Mon nez se frotte contre l’arrête du sien, j’aimerais le manger tout entier tellement il me rend ivre mais je dois garder un semblant de contenance car il n’a pas encore tout gagner. Mon corps ondule un peu contre lui alors que je me colle contre sa chaire et y dépose de rapides baisers comme une trainée de poudre.

« Tu es magnifique tu sais ? »

Mes doigts se défont doucement de son membre pour se resserrer de temps à autres, je m’amuse un peu avant d’enlever ma main de son pantalon. Je m’étire dans un couinement pour me recoucher dans les draps, mes muscles tremblant toujours de plaisir quoi que je fasse, ou que je décide.

« … Frost… »

J’appelle son nom, on aurait presque l’impression qu’il s’est volatilisé dans la nuit tant ma voix étouffe un chagrin profond. En vérité, il est bien là et je suis sous son emprise, à gémir sous ses doigts habiles. Ma glotte descend puis remonte à une vitesse hallucinante bien que je ferme un peu les yeux pour penser à autres choses, parce que je sais que si je montre une bonne volonté à ne pas céder cela ravira davantage mon partenaire . Ma mâchoire se crispe, mes poings légèrement mais je finis tout de même par haleter dans un élan de faiblesse. Dieu que je suis faible…

« Désolé, t-tu sais j’essaie… mais quand je suis avec toi, c’est une torture de tenter de te résister en pareil instant. »

Mes pupilles ne le quittent pas. C’est presque hypnotisant de le voir s’affairer, de le sentir et de percevoir aussi le petit jeu qu’il joue et qui le distrait. J’attrape un instant son poignet en réalisant quelque chose : où va-t-on comme ça ?

« Frost, et la suite ? »

Je me colle contre lui timidement pour pouvoir chuchoter dans le plus grand des secrets. Je cherche nerveusement une explication à ma réaction mais je tiens si fort son poignet que je sais qu’il voit mon angoisse. Comment lui confier que jusqu’ici je ne suis jamais allé plus loin avec personne ? Comment lui dire que je ne sais pas véritablement comment cela se passe entre deux hommes ?
Afin de ne pas me comporter comme une petite chose indéfiniment fragile, je relâche sa paume et le fixe d’un air déterminé.

« J’aime tes caresses et toute notre relation mais tu dois savoir que je n’ai aucune expérience dans le domaine … du… sexe et que je me sens légèrement dérouté parce qu’il se passe. J’aimerais tellement te satisfaire pleinement, te voir soupirer d’ectase que ce soit par mes lèvres ou autres mais je me sens démuni. »

J’humecte mes lèvre en abaissant le regard dans la noirceur des draps.

«Guide moi… ou si tu sais quelque chose explique-moi. » confiais-je en caressant ses doigts, et ses lèvres des miennes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

PLUS D'INFORMATIONS
MessageSujet: Re: Not a stalker, just your lover ft. Casper   
Revenir en haut Aller en bas
 
Not a stalker, just your lover ft. Casper
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Casper le gentil fantôme
» NADER GUIRAT Starac LBC
» Cereal Lover (Let the Good Times Roll)
» [Rap allemand] Casper
» Nouvelle espèce, découverte casper la pieuvre fantôme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THAT'S THE SPIRIT! :: Ground Floor :: Hall-
Sauter vers: